Hydrolyse

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : hydrolysis
Espagnol : hidrólisis
Étymologie : grec ὓδωρ hûdôr eau et λύσις lúsis action de délier, libération, relâchement
n. f. Au sens large, action chimique de l'eau sur un substrat, décomposition d'une substance par l'eau. Exemple : hydrolyse d'un ester en un alcool et un acide : RCOOR' + H2O ↔ RCOOH + R'OH

Une réaction d'hydrolyse est catalysée par un acide ou une base (catalyse acide ou basique).
Exemple d'hydrolyse basique (NaOH / H2O) : RCOOR' →→ RCOO-Na+ + R'OH-
Exemple d'hydrolyse acide (HCl / H2O) : CH3O-Na+ →→ CH3OH


Chimie analytique



Hydrolyse des sels

Phénomène à la base d'une théorie ayant été mise en avant pour expliquer les caractères acide et basique, respectivement des sels d'acides forts et d'une base faible et des sels d'acides faibles et d'une base forte. Ainsi, le chlorure d'ammonium, sel de l'acide chlorhydrique (fort) et de l'ammoniac (base faible), présente un caractère acide en vertu de la réaction de l'eau sur l'ion ammonium selon l'équilibre :
NH4+ + H2O ↔ NH3 + H3O+ (l'ion chlorure étant dépourvu de caractère acido-basique dans l'eau).
De même, le cyanure de potassium présente un caractère basique dans l'eau en vertu de l'action de l'eau sur l'ion cyanure, selon : CN- + H2O ↔ HCN + OH- (l'ion potassium ne présentant pas de caractère acido-basique dans l'eau).

Il est évident que cette théorie est équivalente à celle de Brönsted. C’est la raison pour laquelle elle est tombée en désuétude.
Cf acide, base.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres