Hyperéosinophilie

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 05 mars 2017
Anglais : hypereosinophilia
Espagnol : hypereosinofilia
Étymologie : grec ὑπέρ hupér hyper– préfixe signifiant le plus haut degré, l'excès, ἔως éôs aurore [le terme Eosin est dû au chimiste allemand Heinrich Caro, 1834 - 1910, spécialiste en colorants (indigo, alizarine...)] et φιλία philía amitié, vive affection, amour, amour du gain, du pouvoir
n. f. Présence dans le sang de plus de 500 polynucléaires éosinophiles par mm3. Peut être transitoire (par exemple allergique) ou persister plusieurs mois (due à des parasites, surtout les helminthes) et entraîner notamment des conséquences cardiaques avec possibilité tardive d'hémopathie ou de cancer. Dans ce cas, elle peut être associée à une élévation des IgE et à une hyperleucocytose. Peut être fluctuante avec élévation importante (exemples : ascaris, ankylostomes, filaires, bilharzies, douves hépatiques) ou modérée et plus constante (exemples :tænia, oxyure).

Après un voyage en pays endémique, rechercher anguillulose, ankylostomose, bilharzioses, filarioses. En cas de séjour constant en métropole, évoquer les helminthoses autochtones (distomatose hépatique à Fasciola hepatica, taeniasis à T. saginata, oxyurose voire ascaridiose, hydatidose, toxocarose, trichinellose). Peut être accompagnée de signes cutanés, musculaires (oxyures, trichines), digestifs (distomatoses), hépatiques, respiratoires (syndrome de Loeffler), urogénitaux (bilharzioses).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres