Hyperpigmentation

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : hyperpigmentation
Espagnol : hiperpigmentación
Étymologie : grec ὑπέρ hupér hyper– préfixe signifiant le plus haut degré, l'excès, latin pigmentum couleur pour peindre, fard, drogues, suc des plantes, ornements, fleurs, suffixe latin –ātĭo action de
n. f. Trouble lié à la biogenèse de la mélanine provoquant, en certains endroits de la peau, une pigmentation anormale (lentigos séniles sur une peau surexposée aux rayonnements UV, taches de sénescence sur les parties découvertes du sujet âgé, éphélides encore dénommées taches de rousseur dont la couleur s'intensifie sous le soleil, colorations d'origine iatrogène dues à diverses substances, par exemple psoralènes, caroténoïdes, antipaludéens…) ou survenant à la suite de dermabrasions, de gommages, de phénomènes inflammatoires. Les hyperpigmentations étant considérées comme inesthétiques, des substances dépigmentantes sont utilisées afin de les atténuer, par exemple l'acide ascorbique.

L'acide rétinoïque et les dérivés phénoliques tels que l'hydroquinone, malgré leurs propriétés dépigmentantes supérieures, sont interdits en cosmétologie.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres