Hypoxis

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016


Pharmacognosie



Anglais : hypoxis ou African potato ou African star grass
Espagnol : hypoxis ou patata africana
Étymologie : grec ὑπο hupo hypo– préfixe signifiant en dessous de ; en langues modernes : petite quantité, diminution, insuffisance et ὀξίς oxís, génitif ὀξίδος oxídos, vase pour le vinaigre, rappelant la forme du bulbe
n. m. Nom d’un genre d’Hypoxidaceae, mais désignant de façon courante une espèce particulière, H. hemerocallidea Fisch., C.A. Mey & Avé-Lall., plante originaire du sud de l’Afrique, vivace par un bulbe. Présence dans le bulbe de phytostérols (principalement des glucosides de β-sitostérol) et d’un hétéroside (hypoxoside) pharmacologiquement inactif, rattaché au groupe phytochimique des norlignanes ; celui-ci, après hydrolyse par une β-glucosidase intestinale, libère son aglycone (roopérol) auquel sont attribuées les très nombreuses activités revendiquées pour cette plante, parmi lesquelles antibactériennes, antivirales, anti-inflammatoires, antioxydantes, hypoglycémiantes, cytotoxiques, immunostimulantes.

Très large emploi en médecine traditionnelle locale (Afrique du Sud) dans des indications aussi variées que non fondées (y compris sida, cancers...). Dans certains pays européens (Allemagne en particulier), emploi d’un extrait en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate, sans preuve formelle d’efficacité clinique. Possibilité d’interactions médicamenteuses, notamment avec des médicaments antirétroviraux, en raison d’une inhibition de la glycoprotéine P et de l’isoforme CYP3A4 du cytochrome P450. Le genre Hypoxis est cité par la Pharmacopée européenne comme source extractive du « phytostérol » (défini dans ce cadre comme étant un mélange naturel de stérols titrant au minimum 70% de β-sitostérol).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres