Icron

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
n. m. Ensemble formé d'un virus et de certains antigènes provenant de l'hôte qui héberge ce virus. La notion d'icron a été conçue à partir du virus de l'hépatite B possédant une enveloppe considérée comme l'antigène Australie et le virus lui-même constitué d'un certain nombre d'antigènes en provenance du sujet chez lequel ce virus s'est développé.

Lorsqu'un icron pénètre chez un sujet ne possédant pas d'antigènes comparables à ceux que le virus a pris sur l'hôte précédent, des réactions violentes surviennent par suite de la production d'anticorps, occasionnant une inflammation du tissu hépatique avec hépatite aiguë grave dont la guérison s'accompagne de la lyse du virus. En revanche, si le receveur possède les mêmes antigènes que ceux qui sont fixés sur l'icron, il se produit une infection inapparente sans réaction immunitaire. S'il n'existe qu'une parenté antigénique partielle entre icron et receveur, ce dernier réagit par des phénomènes d'immunité humorale et cellulaire ainsi que par une hépatite chronique active.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres