Immunoconjugué

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 16 juin 2017
Anglais : immunoconjugate, ADC (antibody-drug conjugate)
Espagnol : immunoconjugado
Allemand : Immunokonjugat, Antikörperkonjugat
Étymologie : latin immūnis dispensé de toute charge, qui se soustrait aux charges, paresseux, exempt de, libre de, égoïste, sans tache, pur, et conjunctum, participe passé du verbe conjungĕre joindre, lier, assembler, attacher
n. m. Se dit d'un anticorps monoclonal couplé à un agent toxique par le biais d’un bras de liaison chimique.
La conception d'un immunoconjugué repose sur le fabrication d'un anticorps approprié, fonction de la cible visée, sur le choix d'une molécule hautement toxique ainsi que sur celui de l’agent de liaison entre la molécule toxique et l’anticorps ; cette liaison doit être stable dans le flux sanguin et labile dans le milieu intracellulaire.
Différentes sortes d'agents peuvent être couplées à l'anticorps : des radioisotopes (radioimmunoconjugués), des agents toxiques, des substances anticancéreuses d’origine naturelle ou de synthèse, des toxines bactériennes, des cytokines, des enzymes, mais également des particules incluant des liposomes ou des nanoparticules métalliques.

Exemples d'immunoconjugués : ado-trastuzumab emtansine, brentuximab védotine, ibritumomab tiuxétan, inotuzumab ozogamicine, moxétumomab pasudotox, sacituzumab govitécan.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres