Incrétinomimétique

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 04 mai 2017
Anglais : incretin mimetic
Espagnol : mimético de la incretina
Étymologie : latin incrētus participe passé du verbe incernĕre tamiser, passer au crible, grec μιμητής mimêtếs imitateur, du verbe μιμέομαι miméomai imiter
adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui reproduit plus ou moins complètement les effets des incrétines et qui est utilisée dans le traitement du diabète de type II. Les incrétinomimétiques diminuent l'hyperglycémie après les repas, sans ou avec peu de risque d'hypoglycémie et sans ou avec peu d'effet sur le poids corporel. Ils appartiennent à deux catégories différentes :
1- les agonistes du récepteur au GLP-1 (exemple : exénatide, liraglutide), analogues du GLP-1 résistant à la dégradation par la dipeptidyl peptidase IV, doivent être administrés par voie SC. Ils réduisent légèrement le poids corporel et restaurent le rôle protecteur de l’endothélium vasculaire altéré chez le diabétique, diminuant ainsi le risque de complications cardiovasculaires ;
2- les inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase IV (exemples : gliptines telles la sitagliptine et la vidagliptine), empêchent l’inactivation rapide des incrétines, sont actifs par voie orale, avec une activité relativement modeste, et sont souvent utilisés en association avec d’autres antidiabétiques oraux comme la metformine.

D'introduction récente en thérapeutique, on ne leur connaît pas encore d’effets secondaires indésirables à long terme.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres