Institut

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 03 mars 2017
Anglais : institute
Espagnol : instituto
Étymologie : latin instĭtūtum plan établi, manière d'agir réglée, habitude, disposition, organisation
n. m. Nom donné à certains établissements de recherche scientifique, d'enseignement ou de soins.



Administration



Institut de recherche pour le développement (IRD)

Anglais : French Research Institute for Development
Espagnol : Instituto Francés de la investigación para el desarrollo
Établissement public français qui remplace l’Office de la Recherche scientifique et technique d’Outre-Mer (ORSTOM). Cet organisme participe à des recherches suscitées par des accords bilatéraux entre la France et des pays en voie de développement. Il est sous la dépendance du Ministre chargé de la recherche et du Ministre de la coopération.

Les programmes de recherche sont destinés à apporter une assistance pour le développement des pays du Sud. L’IRD, basé précédemment à Paris, est désormais installé à Marseille (depuis septembre 2008). Il contribue à des axes de recherche sous forme de centres ou de missions ponctuelles en Afrique, en Asie, en Amérique latine et en Amérique centrale. L’IRD compte à l’heure actuelle 830 chercheurs statutaires.

Références et annexes :
http://www.ird.fr



Santé publique



Institut médicopédagogique (IMP)

Anglais : medico-educational institute
Espagnol : instituto medico-educativo
Centre de soins et d’éducation spécifiques accueillant des enfants et adolescents présentant une déficience à prédominance intellectuelle, liée à des troubles neuro-psychiatriques.
Désormais dénommé Section d’éducation et d’enseignement spécialisé (SEES).

Institut national du cancer (INCa)

Anglais : National Institute of the cancer
Espagnol : Instituto Nacional del Cáncer
Groupement d'intérêt public constitué entre l'Etat et des personnes morales publiques et privées intervenant dans le domaine de la santé et de la recherche sur le cancer. Créé en 2004, il est chargé de coordonner les actions de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire (art. L. 1415-2 à L. 1415-7 et R. 1415-1-1 à R. 1415-9 du Code de la santé publique).

Références et annexes :
http://www.e-cancer.fr



Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES)

Anglais : French National Institute for Health Education and Illness Prevention
Espagnol : Instituto Nacional francés para la Prevención y la Educación para la Salud
Etablissement public administratif (EPA) placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé, créé en France, en 2002, à partir du Comité Français d'Éducation pour la Santé (CFES). Ses missions principales étaient la mise en œuvre de programmes de santé publique (pour le compte de l'État et de ses établissements publics), une fonction d'expertise et de conseil en matière de prévention et de promotion de la santé, le développement de l'éducation pour la santé, une participation à la gestion des situations d'urgence ou exceptionnelles en termes sanitaires, l'établissement de programmes de formation à l'éducation pour la santé.

Depuis la loi du 26 janvier 2016, ses missions sont dévolues à l’Agence nationale de Santé publique (ANSP).


Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Anglais : French Institute for Research and Security
Espagnol : Instituto nacional de investigación y seguridad
Allemand : Nationale Institut für Forschung und Sicherheit
Association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1947, l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail (AT) et des maladies professionnelles (MP) a pour missions d’identifier les risques professionnels, d’analyser leurs conséquences pour la santé et la sécurité des salariés et de diffuser et promouvoir les moyens de maîtriser ces risques au sein des entreprises.

L’INRS est géré par un conseil d’administration paritaire constitué de représentants des employeurs et des organisations syndicales de salariés. Son budget provient du fonds national de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles qui est alimenté par une fraction des cotisations AT / MP des entreprises cotisant au régime général de la sécurité sociale (article R. 251-6 du Code de la sécurité sociale).
Cf maladie professionnelle.

Références et annexes :
http://www.inrs.fr



Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)

Anglais : National Institute of Health and Medical Research
Espagnol : Instituto nacional de la salud y de la investigación médical
Établissement public national à caractère scientifique et technologique (EPST), créé en 1964 et placé sous la tutelle des ministres chargés de la recherche et de la santé. Il a pour mission d'encourager et développer la recherche médicale, de contribuer à la valorisation de ses résultats, de recueillir, centraliser et diffuser l'information scientifique et technique dans ce domaine. Depuis 2009, l'Inserm a vu ses missions élargies à l'expertise et à la veille scientifiques. Il est constitué de 10 instituts thématiques ayant pris la suite du regroupement par commissions scientifiques spécialisées

L'Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN, http://www.aviesan.fr.), dont l'Inserm est signataire, regroupe des organismes et instituts de recherche (CNRS, INRA, Institut Pasteur, IRD, notamment) et la conférence des présidents d'université, et a pour objet d'élargir la coordination stratégique et programmatique de la recherche à l'ensemble des sciences de la vie et de la santé.

Références et annexes :
https://www.inserm.fr



Institut national de veille sanitaire (InVS)

Anglais : French Institute for Public Health Surveillance
Espagnol : Instituto Francés para la Vigilancia en Salud Pública
Établissement public créé en 1998, à partir du Réseau national de Santé publique (RNSP), placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé. Ses missions portaient sur la surveillance et l'observation permanentes de l'état de santé de la population, sur la veille et la vigilance sanitaires, sur l'alerte sanitaire et sur une contribution à la gestion des crises sanitaires.
Son champ d'action incluait les maladies infectieuses, les maladies chroniques et les traumatismes, les effets de l'environnement sur la santé, les risques d'origine professionnelle, les risques internationaux et tropicaux. L'InVS disposait d'un réseau régional de Cellules interrégionales d'épidémiologie (CIRE) localisées au sein des Agences Régionales de Santé (ARS).

Depuis la loi du 26 janvier 2016, ses missions sont dévolues à l’Agence nationale de Santé publique (ANSP).


Institut Pasteur

Anglais : Pasteur Institute
Espagnol : Instituto Pasteur
Fondé en 1888 par Louis Pasteur, fondation privée à but non lucratif dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, en priorité infectieuses, par la recherche, l’enseignement et des actions de santé publique.
Berceau de la microbiologie, l’institut Pasteur a aussi contribué à poser les bases de l’immunologie et de la biologie moléculaire et a essaimé un réseau sur les 5 continents.

Références et annexes :
https://www.pasteur.fr



Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)

Anglais : Institute of radioprotection and nuclear safety
Espagnol : Instituto de radioprotección y de seguridad nuclear
Établissement public de l'État à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle conjointe des ministres chargés de l'environnement, de la défense, de l'énergie, de la recherche et de la santé, créé en 2002 par fusion de l'Office de protection des rayonnements ionisants et l'Institut de protection et de sûreté nucléaire.
L'IRSN est l'expert public en matière de recherche et d'expertise sur les risques nucléaires et radiologiques. Il contribue, notamment, à la formation et à l'enseignement dans les domaines de la radioprotection, de la sûreté et de la sécurité nucléaires. Les formations qu'il dispense en radioprotection s'adressent aux professionnels de santé et aux personnes professionnellement exposées.
Ses missions, son organisation et son fonctionnement sont définis par le code de l’environnement (art. L. 592-45 et R. 592-1 à R. 592-23).

Références et annexes :
http://www.irsn.fr.



Pharmacognosie



Institut technique interprofessionnel des plantes à parfum médicinales et aromatiques (ITEIPMAI)

Organisme technique ayant son siège à Chemillé (Maine-et-Loire), dont l'objet est de développer et coordonner la production, en métropole, des plantes à parfum, médicinales et aromatiques, en vue de leur utilisation dans diverses industries (pharmacie, agro-alimentaire, alimentation animale, cosmétique, parfumerie…). Il œuvre à la création de nouvelles variétés, à la protection des cultures et de l'environnement, à l'ouverture de nouvelles perspectives de production, à l'évolution de la réglementation et des normes de la filière PPAM (plantes à parfum, aromatiques et médicinales).

Au sein de cette filière PPAM, un autre organisme technique, le CNPMAI (Conservatoire national des plantes à parfum, médicinales, aromatiques et industrielles) de Milly-la-Forêt (Essonne) a pour mission le recensement, la conservation et la diffusion des semences et plants de la filière.
L'ITEIPMAI a succédé en 1986 à l'ITEPMAI (Institut technique interprofessionnel des plantes médicinales, aromatiques et industrielles).

Références et annexes :
https://www.iteipmai.fr


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres