Ionophore

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Anglais : ionophore
Espagnol : ionóforo
Étymologie : grec ἰόν ión participe présent neutre de ἰέναι iénai aller et φορός phorós qui porte en avant, qui pousse
n. m. Petite molécule hydrophobe qui se dissout dans les doubles couches lipidiques membranaires et augmente leur perméabilité à des ions inorganiques spécifiques. D'origine naturelle (micro-organismes) ou de synthèse, un ionophore agit par transport direct de l'ion concerné en protégeant sa charge de l'environnement hydrophobe, ou par formation d'un pore hydrophile permettant le passage des ions). Doués d'activités antibiotiques et/ou antiparasitaires (exemples : valinomycine, amphotéricine B, monensine…), les ionophores confèrent un mécanisme de défense aux organismes les synthétisant.

Largement utilisés dans le traitement préventif des maladies des animaux d'élevage par ajout dans les aliments. Utilisés aussi en pharmacologie expérimentale et en biologie cellulaire (par exemple calcimycine, sélective pour les cations divalents).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres