Ipécacuanha

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017


Pharmacognosie



Synonyme(s) : ipéca (abréviation)
Anglais : ipecacuanha ou ipecac
Espagnol : ipecacuana
Étymologie : portugais ipecacuanha, du tupi ipekaaguéne, composé de ipeh bas, de kaâ feuilles et de guéne vomir, du tupi-guarani igpecaya
n. m. Sous-arbrisseau vivace par un rhizome (Carapichea ipecacuanha (Brot.) L. Andersson, Rubiaceae) poussant dans les forêts tropicales humides du Brésil et de l’Amérique centrale. Les parties souterraines, riches en amidon, contiennent des alcaloïdes isoquinoléino-monoterpéniques, dont le principal est l’émétine, à activité émétique, expectorante et amœbicide ; nombreux effets indésirables ; cardiotoxicité notable (arythmies, hypotension).

Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographie 04/2016, 1875 (extrait fluide titré d’), 0093 (poudre titrée d’), 0094 (racine d') et 1530 (teinture titrée d’).

Autrefois utilisés pour l’extraction de l’émétine, racine et rhizome servent à préparer le sirop d’ipéca rarement administré, en milieu hospitalier, comme vomitif lors d’intoxications aiguës (efficacité inconstante et utilisation potentiellement dangereuse, nombreuses contre-indications) ; également préparation de sirops réputés expectorants (par exemple sirop d’ipécacuanha composé, dit de Desessartz). Emploi en homéopathie.
Jusqu’à un passé récent, l’ipécacuanha officinal était représenté par deux espèces :
Cephaelis ipecacuanha (Brot.) A. Rich., connue sous les noms d’ipécacuanha du Matto Grosso, du Brésil ou de Rio, et C. acuminata H. Karst., désignée par ipécacuanha du Costa Rica ; depuis 2002, elles sont considérées comme synonymes d’une seule espèce, Carapichea ipecacuanha (Brot.) L. Andersson.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres