Karkadé

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Pharmacognosie



Synonyme(s) : oseille de Guinée ou roselle (noms vernaculaires)
Anglais : hibiscus, roselle
Espagnol : rosella, rosa de Jamaica
Étymologie : arabe كار كانجي karkandji karkadé ou hibiscus
n. m. Herbacée d’origine africaine (Hibiscus sabdariffa L., Malvaceae), largement cultivée dans toutes les régions tropicales et subtropicales. Calice et calicule renferment des acides organiques (citrique, hydroxycitrique, malique, tartrique), de la vitamine C et des composés polyphénoliques (acides-phénols, flavonoïdes, anthocyanosides). Nombreuses propriétés pharmacologiques décrites parmi lesquelles antihypertensives (peut-être par effet vasodilatateur direct et par inhibition des enzymes de conversion de l’angiotensine), antioxydantes, antibactériennes, hépatoprotectrices, hypolipidémiantes...

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2013, 1623).

Emploi traditionnel dans les asthénies fonctionnelles et pour faciliter la prise de poids (efficacité thérapeutique non démontrée dans ces indications), mais utilisation principale pour préparer une boisson rafraîchissante de couleur rouge, à propriétés diurétiques et hypotensives. Le nom « karkadé », d’origine arabe (Égypte, Soudan), désigne la boisson et par extension la plante elle-même et la partie utilisée ; cette boisson porte des noms variés selon le pays (par exemple bissap, thé rose d’Abyssinie…).
L’acide hydroxycitrique présent dans le karkadé est l’acide (2
S, 3R)-hydroxycitrique, alors que celui présent dans certaines espèces de Garcinia et supposé hépatotoxique est son diastéréoisomère (2S, 3S) ; il ne semble pas connu si ces deux isomères ont des profils pharmacologiques identiques ou différents.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres