A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Karyophérine

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 05 décembre 2020
Synonyme(s) : Caryoférine
Anglais : karyoferin
Espagnol : carioferina
Allemand : Kariopherine
n. f. Famille de protéines qui assurent le transfert de macromolécules biologiques (protéine, ARN...) ou de particules, tels les virus, du  cytoplasme  cellulaire vers le noyau, on les appelle les importines,  et du noyau vers le cytoplasme, ce sont les exportines. Ce transport s'effectue au travers du pore nucléaire, complexe macromoléculaire qui sert de sas entre les deux compartiments cellulaires. Une fois leur cargaison transportée, les karyophérines retraversent le pore nucléaire en sens inverse. Ceci leur permet de démarrer un nouveau cycle de navette entre les deux compartiments.;

Une karyophérine comporte deux sous-unités :
- une sous-unité a (importine-α) qui, dans le cytoplasme, prend en charge la protéine, à importer dans le noyau, pourvue d’un signal d’importation nucléaire dite « NLS » (
nuclear localization signal)
- une sous-unité b (importine-β) qui peut se fixer sur une protéine de la membrane nucléaire (nucléoporine). Dans le noyau,  l'importine-β est dissociée du complexe transféré, sous l’action d’une protéine G, la Ran-GTP, et une exportine, liée à cette protéine G, dissocie l'importine-α. Les complexes importine-β /RanGTP et importine-α/exportine/Ran-GTP regagnent alors le cytoplasme.
Les exportines liées  à une Ran-GTP prennent en charge, pour leur exportation hors du noyau, les macromolécules (ARNm notamment) ciblées par une séquence d'exportation nucléaire dite « NES » (
nuclear export signal). Le complexe Ran-exportine-macromolécule sort du noyau par la voie du pore nucléaire et est dissocié dans le cytoplasme sous l’action d’activateurs de GTPase.