Kojique (acide)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Pharmacognosie



Kojique (acide).

Anglais : kojic acid
Espagnol : ácido kójico
Étymologie : japonais 麹菌 kōji-kin koji nom vernaculaire d’Aspergillus oryzae
n. m. Substance naturelle de structure gamma-pyrone (5-hydroxy-2-hydroxyméthyl-4-pyrone) produite par fermentation de certaines souches d’espèces de champignons dont Aspergillus oryzae (Ahlburg) E. Cohn, notamment lors de la fermentation du riz dans la fabrication du saké. Propriétés dépigmentantes de la peau, par inhibition de la tyrosine hydroxylase, bloquant ainsi la formation de la 3,4-dihydroxyphénylalanine, précurseur de la mélanine.

Utilisation, sous forme de son ester dipalmitique, dans des préparations cosmétiques destinés à blanchir la peau (produits « whitening »), pour traiter des taches d’hyperpigmentation cutanée. L’utilisation de l’acide kojique pouvant présenter un danger (photosensibilisation, cancérisation…) est de ce fait interdite dans certains pays ; en France, le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs, après un avis négatif en 2008, a conclu en 2012 à la suite de nouvelles études à son innocuité, à une concentration de 1%, sauf en cas d’application sur des surfaces cutanées étendues.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres