L-série

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
L-glycéraldéhyde.

Anglais : left-handed
Espagnol : configuración L
Étymologie : L initiale de lévogyre du latin laevus gauche, du côté gauche, maladroit, stupide, aveuglé, sot et gȳrāre faire tourner en rond, faire décrire un cercle, tourner
n. f. Appellation dérivée de la convention de Fischer – Rosanoff qui désigne, à l'origine, l'ensemble des oses pouvant être synthétisés par des réactions de Killiani – Fischer à partir du glycéraldéhyde lévogyre, qui devient alors le L-glycéraldéhyde. L'appartenance à la série L ne préjuge en rien de l'activité sur la lumière polarisée. Les molécules appartenant à la série L peuvent être lévogyres ou dextrogyres, suivant les cas. Cette notion a été étendue aux acides aminés en reliant ceux-ci aux oses de structure comparable, via la parenté structurale entre la L-sérine et le L-glycéraldéhyde. « L » qualifie donc un acide α-aminé ou un ose dont la représentation de Fischer fait apparaître à gauche respectivement le groupe NH2 ou le groupe OH, situé sur le premier carbone asymétrique, quand l'atome numéroté 1 (selon la nomenclature de l'IUPAC) est placé au sommet de la chaîne principale verticale.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres