Laurier

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 12 mai 2018


Pharmacognosie



Étymologie : latin laurus laurier
n. m. Nom commun de plusieurs plantes arbustives à feuilles persistantes, de genre et de famille différents et dont la composition chimique et les propriétés pharmacologiques sont très différentes d'une espèce à l'autre (source de confusion potentiellement dangereuse).

Laurier cerise

Anglais : cherry laurel
Espagnol : lauroceraso ou laurel cerezo
Allemand : Lorbeerkirsche
Arbuste toujours vert (Prunus laurocerasus L., Rosaceae), à fruit (drupe) rouge puis noir à maturité. Présence d'hétérosides cyanogènes (prunasoside) dans plusieurs organes (feuille, graine...).

La feuille fraîche fournit, par distillation après contusion, l'eau de laurier-cerise qui entre dans la formulation de sirops comme aromatisant et présumé stimulant respiratoire.


Laurier commun

Synonyme(s) : laurier ou laurier noble ; laurier-sauce (nom vernaculaire)
Anglais : bay laurel
Espagnol : laurel ou lauro
Allemand : Gewürzlorbeer
Arbre spontané en France (Laurus nobilis L., Lauraceae) dont la feuille contient une huile essentielle riche en cinéole, des flavonoïdes, des lactones sesquiterpéniques, des alcaloïdes isoquinoléiques. Propriétés modestement antibactériennes, antivirales, antispasmodiques et favorisant la digestion.

Feuille traditionnellement utilisée dans le traitement symptomatique de troubles digestifs tels que ballonnements épigastriques, lenteur à la digestion, éructations, flatulence. Utilisation en aromathérapie en usage externe, avec prudence par voie orale. Emploi en cuisine (constituant du « bouquet garni »). Le laurier commun peut être à l’origine de réactions allergiques, probablement dues aux lactones sesquiterpéniques. Les feuilles, par les constituants de leur huile essentielle, sont parfois à l’origine de troubles confusionnels et neurologiques chez de très jeunes enfants auxquels elles ont été administrées imprudemment sous forme d’infusion ; emploi formellement déconseillé avant six ans.


Laurier rose

Synonyme(s) : oléandre
Anglais : oleander
Espagnol : adelfa ou rosa laurel
Allemand : Rosenlorbeer
Arbuste à fleurs habituellement roses, spontané autour de la Méditerranée (Nerium oleander L., Apocynaceae), dont la feuille contient des hétérosides cardiotoniques à squelette cardénolide (oléandroside = oléandrine).

A été utilisé en thérapeutique ; est parfois source d’intoxications potentiellement mortelles chez l’animal et chez l’Homme. Nombreuses variétés cultivées comme arbustes d’ornement.


Laurier -jaune

Synonyme(s) : Thévétia (ahouaï nom vernaculaire aux Antilles)
Anglais : yellow oleander
Espagnol : adelfa amarilla ou codo de fraile
Nom désignant plusieurs espèces voisines ayant appartenu ou appartenant encore au genre Thevetia, en particulier Cascabela thevetia (L.) Lippold, synonyme T. peruviana K. Schum., Apocynaceae. Arbuste originaire de l’Amérique tropicale, introduit comme ornemental dans d’autres régions chaudes du globe. Présence dans tous les organes, notamment les graines, d’hétérosides cardiotoniques à squelette cardénolide (thévétosides A et B = thévétines A et B), autrefois utilisés en thérapeutique ; forte toxicité.

Dans la zone frontalière entre les États-Unis et le Mexique, nombreux cas d’intoxications graves, parfois mortelles, par consommation de graines pulvérisées de laurier-jaune présentées comme amaigrissantes « naturelles et sans danger ». Ces graines sont également fréquemment utilisées dans le sud de l’Inde et à Sri Lanka dans un but suicidaire.
Parmi les autres espèces portant également, de façon impropre, le nom de laurier, mais de moindre rapport que les précédentes avec la pharmacie : le laurier de Saint-Antoine ou épilobe en épi anglais
rosebay willowherb espagnol laurel de San Antonio, Epilobium angustifolium L., Onagraceae, synonyme Chamerion angustifolium (L.) Holub, dont la feuille est parfois utilisée en médecine populaire dans l’hypertrophie bénigne de la prostate ; le laurier des bois ou laurier épurge ou daphné lauréole anglais daphne-laurel ou spurge-laurel espagnol laureola, Daphne laureola L., Thymeleaceae, à résine vésicante et purgative toxique.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres