Limite

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 10 février 2016
Anglais : limit
Espagnol : límite
Étymologie : latin līmēs limitis sentier, passage entre deux champs, chemin, route, sillon, trace, limite, frontière
n. f. 1- Ligne correspondant à la fin d'une étendue ; 2- ligne, point qu'on ne doit pas ou qu'on ne peut dépasser.



Chimie analytique



Limite de confiance

Anglais : confidence limit
Espagnol : límite de confianza
Nom des valeurs extrêmes d'un paramètre caractéristique d'une population et délimitant un espace à l'intérieur duquel se situe sa valeur vraie, à un coefficient de sécurité donné.

Limite de détection

Anglais : detection limit (LOD)
Espagnol : límite de detección
Plus petite quantité ou concentration d'analyte pouvant être détectée dans un échantillon avec un risque d'erreur connu, mais non quantifiée comme une valeur exacte :
1- si la procédure analytique mise en œuvre aboutit à un enregistrement graphique (par exemple chromatographie), on estime la limite de détection, SDestimé, en déterminant l'amplitude maximale (hmax) du signal observé à une distance égale à 20 fois la largeur, à la mi-hauteur du pic, correspondant à la substance à rechercher :
SDestimé = 3 hmax× R, où R représente le facteur de réponse quantité/signal (exprimé en hauteur).
2- si la procédure analytique mise en œuvre fournit des valeurs chiffrées, on estime la limite de détection, SDestimé, en effectuant n mesures de blancs d'analyse indépendants (n ≥ 6), c'est-à-dire en effectuant n mesures sur des échantillons contenant l'ensemble des constituants, à l'exception de la substance à rechercher, afin d'en calculer l'écart-type, (Sblanc. Il est dès lors admis que :
SDestimé = 3 × Sblanc
Dans ces deux cas, le facteur 3 signifie que le risque de conclure à la présence de la substance recherchée, alors qu'elle est absente (faux positif), est de 0,13 % et que le risque inverse (faux négatif) est de 50 %.

Une méthode est dite improprement « sensible », lorsqu'elle présente une limite de détection basse. Cf sensibilité.


Santé publique



Limite maximale de résidus (LMR)

Niveau de résidus acceptable dans les aliments. Ce niveau acceptable est fixé au niveau international par le Codex Alimentarius, et au niveau de l’Union européenne par un Règlement proposé par la commission européenne et adopté par le parlement européen. Ce cadre réglementaire est indispensable afin que les échanges entre États de denrées destinées à l'alimentation humaine ou d’aliments pour animaux, ne soient pas limités de façon non concertée, en se basant sur des exigences sanitaires injustifiées.
C’est dans ce double objectif, commercial et sanitaire, qu’est définie une LMR, concentration maximale exprimée en mg/kg ou en µg/kg de résidus de substances, résultant de l’utilisation d’un xénobiotique. Elles sont aujourd’hui fixées pour les médicaments vétérinaires, les produits phytopharmaceutiques (pesticides), et demain le seront probablement pour les biocides. Elles sont adoptées par le législateur uniquement si les risques pour le consommateur sont considérés comme acceptables. Ces valeurs établies réglementairement varient selon la denrée végétale ou animale concernée.

Au niveau européen, l’ évaluation scientifique est effectuée sous l’égide de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA). pour les produits phytosanitaires et par l’'Agence européenne du médicament (EMA) pour les médicaments vétérinaires.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres