Lin

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016


Botanique - Pharmacognosie



Synonyme(s) : lin cultivé
Anglais : flax
Espagnol : lino
Étymologie : latin līnum lin, à la fois plante et tissu
n. m. Herbacée annuelle dressée (Linum usitatissimum L., Linaceae), à feuilles simples alternes ; fleurs pentamères solitaires à pétales bleus, portées par des ramifications grêles de la tige ; le fruit (capsule) contient des graines ovoïdes, aplaties, à tégument brun-rouge, lisse et brillant. Largement cultivé en Amérique du Nord, en Chine et en Inde, d'une part pour les fibres péricycliques cellulosiques des tiges fournissant après traitements appropriés (fermentation, broyage et blanchiment) les « fils de lin » ; d'autre part et surtout, pour ses graines oléagineuses (variétés culturales distinctes) riches en mucilages à propriétés laxatives (laxatif « de lest », effet mécanique) et en une huile constituée majoritairement de glycérides d'acides gras insaturés (acides linoléique et surtout α-linolénique) ; présence de lignanes à propriétés œstrogéniques (« phyto-œstrogènes ») mises en évidence chez l'animal.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographies 04/2011, 0095 (graine de) et 07/2014, 1908 (huile de, vierge).

La graine de lin est indiquée par voie orale pour traiter une constipation habituelle ou dans les situations où une défécation facile avec des selles molles est souhaitable (emploi bien établi, au sens du HMPC, Committee on Herbal Medicinal Products, European Medicines Agency) ; emploi traditionnel comme émollient pour le soulagement symptomatique d’un léger inconfort gastrointestinal. Utilisation des graines dans l'alimentation humaine et animale (richesse en acides gras de la série oméga-3), mais surtout pour l'extraction de l'huile (siccative, mauvaise conservation, rancissement) dont l’emploi alimentaire est autorisé sous certaines conditions, mais dont l’utilisation principale se situe dans divers domaines industriels (peintures, vernis, encres, protection des bois…).
Emploi principal des fibres de lin dans l’industrie textile ; également pour l’obtention de fils chirurgicaux stériles non résorbables.
Les graines de certaines variétés de lin renferment de petites quantités de podophyllotoxine ; des recherches sont en cours en vue de produire par des approches biotechnologiques ce lignane important pour l’obtention par hémisynthèse de substances anticancéreuses (étoposide...).


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres