Localisationnisme

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 03 août 2015
Anglais : localizationnisme
Espagnol : localizacion
Étymologie : latin lŏcālis local, du lieu, suffixe –isme du grec –ισμός –ismós qui a donné –ismus en latin, pour former un nom correspondant à une maladie, à une qualité ou un état, à une doctrine ou une idéologie
n. m. Théorie apparue au 18e siècle, associant les fonctions sensorielles, motrices, cognitives et émotionnelles du cerveau à des aires corticales pouvant être subdivisées (exemple : aire motrice primaire) et à des parties de structures sous-corticales bien délimitées. Ce principe d'organisation cérébrale s'oppose à la théorie holistique qui considère que les fonctions cérébrales forment un ensemble unitaire réparti dans l'ensemble du cerveau.

Les données acquises par imagerie, entre autres par IRM fonctionnelle, ont remarquablement illustré la théorie localisationniste avec, parfois, une tendance à une néophrénologie, résurgence de la théorie développée par F. J. Gall (1757 – 1828, anatomiste allemand) qui avait tenté d'établir, sur des bases subjectives, une relation entre circonvolutions cérébrales et facultés psychiques. Il est clair, en effet, que ces cartographies ne doivent pas masquer le fait que les régions identifiées par leur forte activité sont incluses dans des réseaux.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres