Lymphocyte

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
Anglais : lymphocyte
Espagnol : linfocito
Étymologie : latin lympha eau, fontaine, du grec λέμφος lemphos, lui-même dérivé du grec νύμφη numphê, par analogie avec les nymphes, divinités vierges et pures des eaux, sources et fontaines, grec κύτος kútos cavité, par extension enveloppe
n. m. Leucocyte mononucléé des tissus lymphoïdes (thymus, rate, ganglions lymphatiques) et du sang (20 à 30 % des leucocytes), d'un diamètre de 8 à 9 μm (petit lymphocyte) ou de 10 à 14 μm (grand lymphocyte). Produit dans la moelle osseuse à partir de la cellule souche lymphoïde provenant de la cellule souche hématopoïétique, il participe aux réponses immunitaires adaptatives et possède à sa surface un récepteur d'antigène. Après rencontre avec l'antigène dans les organes et tissus lymphoïdes périphériques, le lymphocyte naïf donne naissance à des cellules différenciées capables de migrer vers des destinations diverses où elles exercent leurs nouvelles fonctions. On distingue :


1- les lymphocytes b

Anglais : B lymphocyte
Espagnol : linfocito B
(B pour bourse de Fabricius, organe présent chez les oiseaux, origine de leur découverte ou pour bone marrow, moelle osseuse)
Lymphocyte issu de la cellule souche lymphoïde de la moelle osseuse où il subit sa maturation, représentant 10 à 15 % des lymphocytes circulants. Reconnait l'antigène spécifique par le récepteur B (BCR). Après stimulation spécifique par un antigène ou non spécifique, par exemple par le lipopolysaccharide bactérien, il se différencie en lymphocyte B à mémoire qui passe dans la circulation lymphatique ou en proplasmocyte ou immunoblaste B qui gagne la moelle osseuse et devient un plasmocyte producteur d'immunoglobulines. Cellule majeure de l'immunité humorale grâce à sa production d'anticorps. Porte le marqueur CD19.


2- les grands lymphocytes granuleux

Anglais : large granular lymphocyte
Espagnol : linfocito granuloso
Nom générique pour des lymphocytes définis morphologiquement par la présence de granules, dont les lymphocytes exerçant une activité NK (natural killer, cellule tueuse naturelle), activité cytotoxique n'exigeant pas d'activation préalable par un antigène.


3- les lymphocytes mémoire

Anglais : memory cell
Espagnol : linfocito con memoria
Lymphocytes à vie longue provenant de la différenciation de lymphocytes B ou T après activation par un antigène et responsables de la mémoire immunologique 1-centrale, de mise en jeu rapide après une nouvelle exposition à l'antigène et due à des lymphocytes B ou T qui circulent en permanence dans le sang et la lymphe et 2- effectrice, assurée par la synthèse prolongée d'anticorps par des plasmocytes à longue durée de vie et par des lymphocytes T activés qui migrent directement vers les sites inflammatoires, lieux de pénétration de l'antigène.


4- les lymphocytes T

Anglais : T lymphocyte
Espagnol : linfocito T
(T pour thymus)
Petits lymphocytes produits par le thymus à partir de la cellule souche lymphoïde de la moelle osseuse. Dans le thymus, les thymocytes, précurseurs des lymphocytes T, acquièrent leur compétence et les molécules de surfaces qui caractérisent les lymphocytes T matures et leur permettent d'exercer leurs fonctions. Les lymphocytes T sont subdivisés en sous-populations fonctionnelles identifiables par des marqueurs de surface : CD4 pour les lymphocytes T auxiliaires ( T helper) qui représentent 35 à 50 % des lymphocytes du sang circulant, reconnaissent l'antigène présenté par les molécules du CMH de classe II et sont impliqués dans la coopération avec d'autres cellules et CD8 pour les lymphocytes T cytotoxiques qui représentent 20 à 35 % des lymphocytes du sang circulant et sont spécialisés dans la destruction des cellules infectées ou étrangères et pour les lymphocytes T suppresseurs ( T killer), qui reconnaissent l'antigène présenté par les molécules du CMH de classe I.

Les lymphocytes T représentent 65 à 80 % des lymphocytes circulants et jouent un rôle essentiel dans la défense de l'organisme, directement au cours de la réponse cytotoxique et inflammatoire et indirectement, en intervenant dans la production d'anticorps. Ils reconnaissent l'antigène spécifique par leur récepteur (TCR). Leur durée de vie est longue, pouvant atteindre plusieurs années. Lors de la transformation blastique qui peut être stimulée par l'antigène spécifique ou par certaines lectines, les lymphocytes T se différencient en lymphocytes T à mémoire ou en immunoblastes, grandes cellules à cytoplasme basophile, sécrétant de nombreuses substances dont l'interleukine 2 qui favorise la prolifération des lymphocytes B, amplifiant ainsi la réponse immunitaire. Les principaux marqueurs sont CD3 et CD2.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres