Lyophilisation

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 18 février 2017
Synonyme(s) : cryodessiccation
Anglais : lyophilization, freeze drying
Espagnol : liofilización
Étymologie : grec λύω lúô délier, dissoudre et φίλος phílos qui aime
n. f. Procédé de dessiccation par sublimation d'une solution généralement aqueuse préalablement congelée, dans un appareil appelé lyophilisateur (il est également possible de lyophiliser des solutions alcooliques, notamment pour les dérivés sanguins). Un lyophilisateur est composé d'une enceinte sous vide équipée d'étagères, d'un piège à glace (condenseur) et d'une pompe à vide très puissante. Le produit obtenu est une poudre, amorphe ou cristalline selon les cas, qui se dissout très vite au contact de l'eau.


La lyophilisation comporte plusieurs étapes. Par exemple, lorsqu'il s'agit de liquides à sécher, en flacons :
  1. Une répartition de la solution à lyophiliser dans les flacons et une disposition de ces derniers sur les étagères du lyophilisateur ;
  2. Une congélation (froid apporté par les étagères) du produit à une température généralement très inférieure à 0 °C ;
  3. Une dessiccation primaire (consistant à sublimer la glace) conduite à des vides très poussés (par exemple de 0,1 à 10-5 Pa) pour maintenir, par le front de glace, le produit à une température négative (typiquement de -10 °C à - 40 °C) (permet d'éviter une dissolution partielle du solide qui se traduirait par un aspect collapsé du produit) ;
  4. Une dessiccation secondaire pour éliminer les traces d'eau résiduelle : le produit est réchauffé à une température positive (typiquement 20 à 40 °C) et la pression est encore abaissée (vers 5 Pa) ;
  5. Un bouchage des flacons généralement effectué dans le lyophilisateur pour maintenir l'asepsie. Un cycle complet de lyophilisation dure généralement entre une vingtaine d'heures et quelques jours.

Dans l'industrie pharmaceutique, la lyophilisation est principalement utilisée pour préparer, en conditions aseptiques, des médicaments à usage parentéral. Opération assez complexe et coûteuse, elle est souvent employée en dernier recours lorsque la solution de la substance active est instable (par exemple solutions d'antibiotiques, d'anticancéreux, de neuroleptiques, de vaccins, d'anticorps…). La lyophilisation est également pratiquée dans l'industrie alimentaire : il s'agit toutefois d'appareils très différents, lyophilisant le produit vrac selon un procédé continu.


Lyophilisation par nébulisation

Anglais : spray-freeze-drying
Espagnol : liofilización-nebulización
Opération consistant à effectuer une congélation par nébulisation, puis une sublimation du solvant. Le produit initial peut être une solution, une émulsion ou une suspension.

Poreuses et généralement amorphes, les poudres ainsi obtenues se dissolvent très rapidement.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres