Métal

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : metal
Espagnol : metal
Étymologie : grec µέταλλον métallon tranchée de mine, mine, gisement
n. m. Élément chimique présentant un éclat particulier (dit métallique), corps pur simple ou composé, mélange généralement solide possédant un ensemble de propriétés physiques et chimiques caractérisant l'état métallique, soient : la compacité (coordinence située souvent entre 8 et 12), des conductibilités électrique et thermique élevées, un bon pouvoir réflecteur (éclat métallique), une certaine plasticité (malléabilité, ductilité), la possibilité d'émettre assez facilement des électrons (effets thermoionique, photo-électrique…) et celle de former des cations. Ils se situent dans la partie gauche et centrale de la classification.

Remarque : les propriétés métalliques, au sein de la classification périodique, augmentent de haut en bas et de droite à gauche.


Métal alcalin

Anglais : alkali metal
Espagnol : metal alcalino
Métal du groupe 1 de la classification périodique (par exemple: sodium et potassium).


Métal alcalino-terreux

Anglais : alkaline earth metal
Espagnol : metal alcalinotérreo
Métal du groupe 2 de la classification périodique (par exemple: calcium).


Métal lourd

Anglais : heavy metal
Espagnol : metal pesado
Concept mal défini, sans fondement scientifique. Selon les sources, le terme est utilisé pour désigner les éléments métalliques ayant une masse volumique allant de 4000 à 5000 kg.m-3 ou ceux compris entre le cuivre et le plomb, dans la classification périodique (en excluant le fer et le chrome), ou encore ceux situés à partir de la quatrième période de cette classification. De plus, en raison du caractère particulièrement toxique de certains d'entre eux (mercure, plomb, cadmium, en particulier), y sont inclus d'autres éléments toxiques comme l'arsenic. La Pharmacopée européenne les identifie comme étant les éléments qui donnent, sous l'action du thioacétamide à pH= 3,5, un précipité de sulfure. Dans le droit européen, on entend par « métal lourd » tout composé d'antimoine, d'arsenic, de cadmium, de chrome (+VI), de cuivre, de plomb, de mercure, de nickel, de sélénium, de tellure, de thallium et d'étain.

Remarque : l'arsenic, le sélénium, le tellure ne sont pas considérés comme des métaux. Devant ces divergences, la réglementation européenne sur le médicament a évolué sur la notion d'éléments - traces métalliques (ETM). Cf élément, classification périodique.


Métal de transition

Anglais : transition metal
Espagnol : metal de transición
Selon l'IUPAC, métal dont l'atome a une sous-couche d (Cf orbitale) incomplète ou bien qui peut donner naissance à un ou plusieurs cations à sous-couche d incomplète. Il existe 3 séries de 9 métaux de transition situées dans les 4e, 5e et 6e périodes de la classification. Dans la 6e période, ils sont interclassés avec le groupe des lanthanides.

À noter que, selon cette définition, le zinc, le cadmium et le mercure ne sont pas des métaux de transition. Les métaux de transition possèdent les propriétés importantes de donner de nombreux complexes et des dérivés colorés, utilisés en pharmacie.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres