Méthode

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : method
Espagnol : método
Étymologie : grec µέθοδος méthodos le fait de rechercher de près et rationnellement, traité, ouvrage scientifique, science, voie détournée, fraude
n. f. Démarche rationnelle de l'esprit pour atteindre un objectif.



Chimie analytique



Méthode cinétique d'analyse

Anglais : kinetic method of analysis
Espagnol : método de análisis cinético
Toute méthode de l'analyse quantitative tirant parti des informations issues de la mesure de la vitesse de réaction de l'analyte. Les limites de détection de ces méthodes sont de l'ordre du microgramme. La réaction peut être réalisée sous l'influence d'un catalyseur ou non :
1- réaction catalysée : la vitesse d'une réaction chimique est fréquemment augmentée par addition de petites quantités de catalyseur. Dans certaines limites, elle dépend de la quantité de catalyseur ajoutée, d'où la possibilité de doser ce dernier. On opère à l'aide d'une courbe de calibration ;
2- réaction non catalysée : la vitesse de réaction, en tout point de son évolution, y compris à l'instant initial, est une fonction mathématique plus ou moins compliquée de la concentration initiale du réactif, en l'occurrence l'analyte. L'enregistrement en continu, avec une méthode instrumentale, de la concentration, en fonction du temps, d'un des réactifs ou produits de réaction permet d'accéder à l'expression mathématique de sa vitesse sous forme d'équation différentielle. Le traitement mathématique direct de celle-ci ou de sa solution intégrée permet d'accéder à la concentration initiale.

Ce type de méthodes permet de traiter le cas où l'analyte ne peut être engagé que dans des réactions lentes, n'atteignant pas l'équilibre. Or, la plupart des méthodes d'analyse quantitatives usuelles sont des méthodes thermodynamiques dans lesquelles l'équilibre est atteint, d'où l'intérêt de ces méthodes cinétiques. De plus, elles peuvent permettre le dosage simultané de plusieurs substances. Leur désavantage réside quelquefois dans le traitement des données expérimentales faisant appel à des méthodes mathématiques sophistiquées.

Méthode électrochimique

Anglais : electrochemical method
Espagnol : electroquímico
Méthode d'analyse impliquant une réaction d'électrolyse, y compris de microélectrolyse. Citons parmi elles, la potentiométrie avec la pH-métrie, les polarographies, l'ampérométrie, la conductimétrie, les méthodes par redissolutions anodique et cathodique. L'exception à cette définition est la conductimétrie qui est considérée comme telle, bien qu'elle n'implique pas fondamentalement une électrolyse. Les méthodes électrochimiques impliquent obligatoirement l'utilisation d'au moins deux électrodes, une de référence et une indicatrice (Cf potentiométrie et polarographies) ou deux indicatrices (Cf ampérométrie).

Font partie des méthodes les plus utilisées en analyse, car elles possèdent un champ d'applications très large et sont finalement peu onéreuses.


Méthode gravimétrique

Cf gravimétrie.


Méthode spectrale

Anglais : spectral method
Espagnol : método espectoscópico
Toute méthode d'analyse fondée sur l'étude de spectres d'absorption, plus rarement d'émission. Cf spectrophotométrie UV – visible.


Méthode titrimétrique

Cf titrimétrie.


Méthode volumétrique

Cf titrimétrie.


Pharmacie galénique



Méthode de contrôle microbiologique alternative

Cf contrôle microbiologique des produits non stériles.

Méthode des extrêmes

Anglais : bracketing
Espagnol : horquillado
Plan d'étude de stabilité réduit où les échantillons de chaque combinaison de facteurs ne sont pas testés à tous les intervalles de temps. Seuls les échantillons correspondant aux extrêmes de certains facteurs (teneur de formulations identiques ou très proches, taille ou taux de remplissage des contenants) sont testés à tous les intervalles de temps pour évaluer leur impact sur la stabilité du produit afin de déterminer la période de « réanalyse » et la péremption. La stabilité des échantillons de niveaux intermédiaires est considérée comme représentée par celle des extrêmes.

La méthode des extrêmes est décrite dans la ligne directrice ICH Q1A révision 2 « Stability testing guidelines : stability testing of new drug substances and products » mise en application en août 2003.


Méthode de la matrice

Anglais : matrixing
Espagnol : matrizado
Plan d'étude de stabilité réduit où les échantillons de chaque combinaison de facteurs ne sont pas testés à tous les intervalles de temps. Seul un sous-ensemble d'échantillons pour toutes les combinaisons de facteurs (teneurs différentes de formulations identiques ou très proches, lots différents obtenus selon le même procédé et avec le même équipement, tailles ou taux différents de remplissage de contenants) est testé à un intervalle défini de temps. À un autre intervalle de temps, un autre sous-ensemble est testé. La stabilité de chaque sous-ensemble est considérée comme représentative de la stabilité de l'ensemble des échantillons à un intervalle de temps défini. Toutes les combinaisons de facteurs doivent cependant être testées au premier et au dernier intervalle de temps. Chaque condition de stockage (long terme, intermédiaire ou accélérée) doit être considérée séparément.

La méthode de la matrice est décrite dans la ligne directrice ICH Q1A révision 2 « Stability testing guidelines : stability testing of new drug substances and products » mise en application en août 2003.


Technologie



Méthode alternative

Synonyme(s) : méthode substitutive
Anglais : alternative method
Espagnol : método alternativo
Méthode d'étude visant à remplacer l'utilisation des animaux de laboratoire. Les méthodes alternatives précédent de plus en plus les essais in vivo; elles comprennent les études in vitro (cultures cellulaires, systèmes enzymatiques, œufs embryonnés...), les études in silico, ou les essais utilisant moins d'animaux ou mettant en œuvre d'autres espèces animales.

Depuis plusieurs années, des « plateformes » dédiées au développement, à la validation et à la diffusion de méthodes alternatives en expérimentation animale, ont été créées, rassemblant institutions gouvernementales, instituts de recherches, industries et organisations non gouvernementales. FRANCOPA est la plateforme française. Elle est membre de la plateforme européenne ECOPA (European Consensus Platform for 3R Alternatives to Animal Experimentation).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres