Macrophage

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Anglais : macrophage
Espagnol : macrófago
Étymologie : grec μακρός macrós long, grand et φάγομαι phágomai manger
n. m. Cellule phagocytaire mononucléée tissulaire du système immunitaire, provenant d'un monocyte sanguin issu du précurseur myéloïde de la moelle osseuse. Une fois fixés dans les tissus, les macrophages résidents revêtent des aspects cytologiques et des fonctions distinctes de celles des monocytes et peuvent persister longtemps au sein d'un même tissu. L'ensemble constitue le système réticulo-histiocytaire (autrefois appelé système réticulo-endothélial) comprenant les macrophages alvéolaires des poumons, les histiocytes du tissu conjonctif, les cellules de Küpffer du foie, les macrophages de la rate et du tissu lymphoïde, les ostéoclastes de l'os, les chondroclastes du cartilage, les cellules mésangiales des glomérules rénaux, la microglie du tissu nerveux et les macrophages des parois vasculaires. Par phagocytose, les macrophages éliminent de l'organisme des éléments étrangers, bactéries, levures, cellules apoptotiques. Des dérivés actifs de l'oxygène, d'autres substances toxiques et des enzymes (exemple : lysozyme) permettent la destruction des micro-organismes phagocytés. Ce sont les acteurs de l'immunité innée.

Après phagocytose, certains parasites ne sont pas détruits, mais peuvent continuer à vivre ou à se multiplier dans le phagosome, par exemple les toxoplasmes,les bacilles tuberculeux. Les macrophages ont également une activité de sécrétion (exemple : cytokines pro-inflammatoires). Ils sont aussi des cellules présentatrices d'antigènes aux lymphocytes (après une dégradation partielle et un apprêtement leur permettant d'être présentés aux lymphocytes par les molécules du Complexe Majeur d'Histocompatibilité de classe I ou II). Ils interviennent également dans les phénomènes inflammatoires et immunitaires (immunité cellulaire), dans diverses biosynthèses, dans la mise en réserve de différents composés (exemple : ferritine). La stimulation des fonctions phagocytaires des macrophages est appelée activation des macrophages. Elle a lieu sous l'action de divers médiateurs produits par des lymphocytes T sensibilisés, en présence de l'antigène (exemple : lymphokine, tel le Macrophage activating factor, MAF, facteur activant les macrophages). Cette activation fonctionnelle est différente de l'augmentation du nombre et de l'activité des macrophages péritonéaux provoquée par l'administration de substances irritantes (exemple : thioglycolate de sodium). Les macrophages sont attirés vers le lieu d'une inflammation par chimiotactisme.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres