Maladie

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
Anglais : disease
Espagnol : enfermedad
Étymologie : latin mălĕ mal, autrement qu'il ne faut, de façon fâcheuse ou malheureuse, violemment, fortement et hăbĭtŭs bien portant, bien en chair, littéralement en mauvais état
n. f. Altération de la santé de l'Homme, de l'animal ou du végétal, se manifestant, en règle générale, par des symptômes et des signes. Chez l'Homme, sa description inclut étiologie, séméiologie clinique et morbidité.

Les facteurs de risque de maladies et les recommandations pour leur prévention sont de mieux en mieux identifiés. Une maladie peut être acquise ou héréditaire, affecter un organe ou un métabolisme, bénigne ou grave, handicapante ou non. Le terme est le plus souvent associé à un qualificatif précisant son caractère, l'organe affecté ou l'origine.


Maladie acquise

Anglais : acquired disease
Espagnol : enfermedad adquirida
Pathologie par atteinte d'une fonction, d'un organe ou d'un métabolisme affectant le fœtus in utero, le sujet à sa naissance ou au cours de son existence. Elle se développe après fécondation de gamètes sains et se distingue d'une étiologie héréditaire ou génétique.


Maladie d’adaptation

Synonyme(s) : stress, maladie de Selye
Anglais : adaptation disease
Espagnol : enfermedad de adaptación
Nom de manifestations pathologiques se produisant lors des réactions d’adaptation d’un organisme à une adversité (un choc physique, psycho-émotionnel, un traumatisme). Elles peuvent être provoquées par la faible défense de l’organisme (réactivité insuffisante de l’axe hypophyso-corticosurrénalien) ou, à l’inverse, par une réaction excessive (hyperstimulation de cet axe). 


Maladie aiguë

Anglais : acute disease
Espagnol : enfermedad aguda
Pathologie se manifestant, sur une période relativement brève, par des symptômes plus ou moins douloureux, sévères et violents. Elle se termine par la récupération ou la mort. Elle peut être individuelle ou collective. 


Maladie auto-entretenue

Cf maladie auto-immune. 


Maladie par auto-immunisation

Cf maladie auto-immune. 


Maladie chronique

Anglais : chronic disease
Espagnol : enfermedad crónica
Pathologie de longue durée et d’évolution le plus souvent lente, avec ou sans handicap. Elle concerne des organes aussi divers que cerveau, cœur, poumon, foie, reins, os du squelette ou des métabolismes tels que ceux des glucides, lipides, protéines ou une régulation endocrine ou certains cancers. 


Maladie congénitale

Anglais : congenital disorder
Espagnol : enfermedad congénita
Pathologie qui altère la santé d’un enfant à sa naissance. Elle peut être : 1- d’origine génétique, lorsqu’elle est liée à la morbidité d’allèles portés par les gamètes 2- d’origine non génétique, notamment endocrinienne, médicamenteuse, métabolique, nutritionnelle ou toxique lorsqu’elle affecte la gamétogenèse  3- liée à une mutation de novo d’un gène.


Maladie génétique

Anglais : genetic disorder
Espagnol : enfermedad ou trastorno genético
Pathologie par absence ou morbidité d’un ou plusieurs allèles du génome de l’un ou des deux gamètes formant embryon. Elle est autosomale, si elle concerne une paire de chromosomes homologues, ou gonosomale si elle est située sur une paire de chromosomes sexuels. Sa transmission peut être dominante ou récessive.


Maladie héréditaire

Cf maladie génétique.


Maladie infectieuse

Anglais : infectious disease
Espagnol : enfermedad infecciosa
Pathologie due à la prolifération, dans un organisme, d’une ou plusieurs souches de microorganismes pathogènes (bactéries, virus, champignons, parasites). Une maladie infectieuse est caractérisée par un profil clinique et biologique spécifique à l’agent pathogène (organe contaminé, toxines de la réaction immunitaire...). Elle est le plus souvent contagieuse.


Maladie de longue durée

Synonyme(s) : affection longue durée (ALD)
Anglais : long-term illness, long lasting disease
Espagnol : enfermedad de larga duración
Altération organique ou fonctionnelle considérée comme une entité définissable et impliquant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse.

Conformément à l’Article L. 160-14 du code de la sécurité sociale, les patients atteints d’une affection de longue durée, inscrite sur une liste établie par décret après avis de la Haute autorité de santé (HAS), peuvent bénéficier d’une prise en charge intégrale des frais de traitement liés à leur pathologie (exonération du ticket modérateur). Peuvent également bénéficier de ces dispositions les patients reconnus atteints soit d’une affection grave caractérisée ne figurant pas sur cette liste, soit de plusieurs affections entraînant un état pathologique invalidant, dès lors que cette ou ces affections nécessitent un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse.


Maladie orpheline

Anglais : orphan disease
Espagnol : enfermedad desatendida, enfermedad huérfana
Allemand : seltene Krankheit
Maladie pour laquelle il n’existe aucun traitement efficace. C'est le cas de nombreuses maladies rares.


Maladie professionnelle

Anglais : occupational disease
Espagnol : enfermedad profesional
Situation pathologique créée par une activité professionnelle ou survenant dans les conditions habituelles d’exercice d'une profession. Elle peut être due à un agent infectieux (exemples : charbon, brucellose), physique (exemple : irradiations) ou chimique (exemples : plomb, mercure, cadmium, amiante). La reconnaissance du caractère professionnel à une maladie implique qu’elle affecte des sujets occupés à certains travaux, exposés au risque pendant une durée prévue. Elle doit avoir été constatée, par un médecin, dans des délais fixés par la loi. Elle figure sur une liste établie par arrêté ministériel.


Maladie rare

Anglais : rare disease
Espagnol : enfermedad rara
Maladie qui affecte un nombre très faible de personnes au sein d’une population donnée. Le taux retenu est variable selon les pays ; dans l'Union Européenne, une maladie est déclarée « rare » lorsqu'elle affecte moins d'1 personne sur 2000.


Maladie résiduelle

Anglais : residual desease
Espagnol : enfermedad residual
État caractérisé par la persistance de cellules néoplasiques en faible quantité, chez un patient cancéreux traité par chirurgie, chimiothérapie ou radiothérapie. Elle peut être recherchée en faisant appel à la cytogénétique, à l’hybridation in situ ou à la biologie moléculaire. Son étude permet d’évaluer la cinétique de réduction du clone néoplasique, d’apprécier la qualité de la rémission et est donc un facteur de pronostic impotant.


Maladie sexuellement transmissible

Anglais : sexually transmitted disease
Espagnol : enfermedad de transmisión sexual
Cf syndrome d'immunodéficience acquis (SIDA), hépatite B, herpès génital, syphilis, chlamydiose, trichomonose, mycoplasme, blemnoragie, gonococcie, verrue génitale, papillomavirus.


Pathologie



Maladie auto-immune (mai)

Anglais : autoimmune disease
Espagnol : enfermedad autoinmuna
Pathologie due à un dérèglement du système immunitaire qui élabore des anticorps contre certains constituants antigéniques de l'organisme. Implique l’action pathogène de lymphocytes T ou de lymphocytes B spécifiques d’auto-antigènes, dits autoréactifs.

La plupart des MAI ont une étiologie inconnue et un déterminisme multifactoriel. Les MAI sont classées en maladies spécifiques d’organes ou de tissus (anémie de Biermer, maladie de Basedow), myasthénie, pemphigus, thyroïdite de Hashimoto...) et maladies systémiques (connectivites, collagénoses telles que le lupus érythémateux disséminé (LED), la sclérodermie, les dermatomyosites et certaines vascularites. Il est difficile de dire si les auto-anticorps, observés au cours de ces maladies, en sont la cause ou la conséquence, ou s’ils l’accompagnent.

Maladie bleue

Anglais : blue baby syndrom
Espagnol : mal azul
Expression populaire désignant la tétralogie de Fallot.


Maladie coeliaque

Synonyme(s) : cœliaquie, intolérance au gluten, sprue, maladie de Gee, maladie de Herter
Anglais : cœliac disease, gluten enteropathy
Espagnol : celiaquía, enfermedad celíaca
Maladie auto-immune détruisant les villosités de l’intestin grêle, lors de l’introduction dans l’alimentation de céréales de la famille des Pooideae (blé, orge, seigle). Le conflit immunitaire est induit par les protéines de type prolamine (gliadine) ou gluténine. Il se forme des anticorps circulants sanguins tant anti-gliadine IgA et IgG, qu’anti-endomysium et anti-transglutaminase tissulaire. La maladie cœliaque se manifeste par une diarrhée à début brusque, avec stéatorrhée, un syndrome de malabsorption intestinale, entraînant un retard de croissance, des aphtes. Chez le nourrisson sa fréquence est de 1/400 naissances en moyenne. Il est décrit une forme fruste ou latente, asymptomatique avec lésions caractéristiques de la muqueuse intestinale.


Maladie hémolytique du nouveau-né

Anglais : hemolytic desease of the newborn, rhesus disease
Espagnol : enfermedad hemolítica del recien nacido
Maladie résultant d’une incompatibilité fœto-maternelle érythrocytaire, se traduisant par l’hémolyse des hématies fœtales par les anticorps IgG anti-rhésus produits par la mère. Toujours liée à une immunisation maternelle vis-à-vis d’un antigène érythrocytaire fœtal d’origine paternelle.


Maladie des légionnaires

Synonyme(s) : Légionnellose
Anglais : legionnaires disease
Espagnol : enfermedad del legionario
Pneumopathie infectieuse aiguë grave, fébrile, due à Legionella pneumophila, Incubation de 2 à 10 jours, suivie d'un syndrome pseudogrippal, puis pneumopathie sévère avec signes radiologiques, toux sèche, syndromes digestif, neurologique et rénal, évoluant vers une insuffisance respiratoire, voire un état de choc. En général, rétablissement total en 3 semaines avec un traitement antibiotique (macrolide ou fluoroquinolone en association avec la rifampicine en cas de forme grave).

Diagnostic : recherche de Legionella dans les prélèvements respiratoires ou les liquides biologiques par PCR, culture sur milieu spécifique (BCYE, Buffer Charcoal Yeast Extract) ou détection dans les urines des antigènes solubles de Legionella pneumophila de sérogroupe O1 uniquement.

Historique : Infection survenue en moins de deux semaines après un congrès de 200 anciens combattants de l’« American Legion » à Philadelphie en 1976 et faisant 29 morts.


Maladie neurodégénérative

Anglais : neurodegenerative disease
Espagnol : enfermedad neurodegenerativa
Allemand : neurodegenerative Erkrankungen
Terme générique pour désigner les maladies chroniques évolutives du système nerveux central, dues à un vieillissement prématuré des cellules nerveuses. Les cellules nerveuses sont quasiment immortelles, leur altération conduit à un mort cellulaire programmée précoce, sans possibilité de renouvellement.
Les maladies neurodégénératives sont observées au cours de pathologies multiples de fréquence variable ; elles sont caractérisées par la sévérité des troubles. La dégénérescence peut toucher les neurones et les cellules gliales, la substance grise comme la substance blanche, le cortex comme l’encéphale. Les causes sont diverses : héréditaire (maladie de Huntington), autoimmune (sclérose en plaques)), vasculaire, infectieuse (prions).


Maladie du sommeil

Cf trypanosomose humaine africaine.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres