Mandragore

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Pharmacognosie - Toxicologie



Anglais : European mandrake
Espagnol : mandragore
Étymologie : grec μανδραγόρας mandragóras mandragore
n. f. Herbacée du pourtour méditerranéen (Mandragora officinarum L., Solanaceae), vivace par un volumineux rhizome d'aspect souvent anthropomorphe. Présence d'alcaloïdes tropaniques (hyoscyamine, scopolamine…) responsables de propriétés sédatives, analgésiques et parasympatholytiques ; intoxication mortelle possible liée à un syndrome anticholinergique se manifestant au niveau central (confusion, agitation, hallucinations, convulsions, coma, dépression respiratoire) et périphérique (mydriase, sécheresse de la peau et des muqueuses, hyperthermie, tachycardie). Dans le passé, plante entourée de nombreuses légendes, à laquelle de multiples vertus, souvent magiques (« plante de sorcières »), ont été attribuées (vraisemblablement en raison de l'aspect souvent anthropomorphe de sa partie souterraine).

La mandragore n'est plus utilisée dans la thérapeutique moderne. Le nom anglais « mandrake » est source de confusions, car il désigne deux plantes bien différentes, la mandragore et le podophylle ; il est recommandé de désigner la première par European mandrake et la seconde par American mandrake.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres