Mastocyte

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
Anglais : mast cell
Espagnol : mastocito
Étymologie : grec µαστός mastós mamelle, sein et κύτος kútos cavité, par extension enveloppe
n. m. Cellule granuleuse d'origine médullaire se rencontrant essentiellement dans les tissus conjonctifs. Riche en granulations basophiles contenant des médiateurs comme l'histamine, la tryptase ou l'héparine, sa membrane porte de nombreux récepteurs dont le récepteur KIT qui lie le principal facteur de croissance du mastocyte, le Stem Cell Factor (SCF) et le récepteur de haute affinité des IgE (FcϵRI). L'agrégation de ce récepteur par des complexes IgE – allergène induit la dégranulation mastocytaire immédiate, à l'origine des réactions allergiques pouvant aller jusqu'au choc anaphylactique. La même activation induit de façon plus retardée la synthèse de nombreuses cytokines (TNF-α) et chimiokines (IL-8). A noter également la synthèse de médiateurs lipidiques (leucotriènes LTC4, prostaglandine PGD2) dont le rôle est essentiel dans les mécanismes de défense contre les parasites. Le mastocyte est doué aussi d'un rôle bénéfique car il est un élément clé de l'immunité innée.

Sa prolifération anormale constitue les mastocytoses, groupe hétérogène d'affections rares dont le mécanisme est généralement lié à une mutation acquise du récepteur KIT. On distingue les mastocytoses cutanées, souvent spontanément résolutives, des mastocytoses systémiques, plus ou moins agressives, avec prolifération dans des organes comme la moelle osseuse, le foie et la rate.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres