Mauve

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 29 juin 2017


Pharmacognosie



Synonyme(s) : mauve sylvestre ou mauve des bois ou grande mauve
Anglais : high mallow ou common mallow
Espagnol : malva común ou malva silvestre
Allemand : Wilde Malve, Große Käsepappel
Étymologie : latin malva mauve
n. f. Grande herbacée commune d’Europe (Malva sylvestris L., Malvaceae). Fleur et feuille renferment un mucilage acide (structure comportant des acides D-glucuronique et D-galacturonique) et des flavonoïdes (flavones et flavonols) ; également présence d’anthocyanosides dans la fleur ; propriétés émollientes et faiblement anti-inflammatoires.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 07/2011, 2391 (feuille de) et 01/2011, 1541 corrigé 9.2 (fleur de).

Emploi traditionnel, par voie orale, en traitement symptomatique de la constipation, comme traitement adjuvant de la composante douloureuse de troubles fonctionnels digestifs et dans le traitement symptomatique de la toux ; en usage local, comme traitement d'appoint adoucissant, antiprurigineux et trophique protecteur lors d'affections dermatologiques (crevasses, écorchures, gerçures…), comme antalgique dans les affections de la cavité buccale et/ou du pharynx (en collutoire, pastille…), en cas d'irritation ou de gêne oculaire due à diverses causes (atmosphère enfumée…). Les fleurs de mauve entrent dans la composition des espèces pectorales.
Pour la Pharmacopée européenne, la feuille de mauve peut provenir de
Malva sylvestris L. ou de M. neglecta Wallr. (mauve à feuilles rondes), ou d’un mélange des deux espèces ; pour la fleur, seule l’espèce M. sylvestris et ses variétés cultivées est retenue.
En cosmétologie, les extraits de mauve sont surtout utilisés pour leurs propriétés adoucissantes.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres