Microfluidique

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 28 octobre 2016
Anglais : microfluidics
Espagnol : microfluidos
Allemand : Mikrofluidik
Étymologie : grec μικρός mikrós petit, de peu d’importance, faible, qui dure peu, latin flŭĭdus fluide, qui coule, suffixe grec –ικός –ikós –ique suffixe d’adjectif dérivant d’un substantif
n. f. Science de la manipulation des fluides à l’échelle micrométrique. Elle peut être considérée à la fois comme une science (étude du comportement des fluides dans des microcanaux) et une technologie de fabrication de dispositifs pour les laboratoires sur puces (lab on chip) dans le domaine de la physique, de la chimie et de la biologie. Ces dispositifs comportent un ensemble de composants miniaturisés qui autorisent l’étude et l’analyse d’échantillons chimiques ou biologiques.

Dans le domaine de la santé, relèvent de la microfluidique les micropompes d’injection d’insuline, des tests de grossesse, des tests sanguins équipés d’une puce électronique pour détecter simultanément le virus du sida, la syphilis et une dizaine d’autres maladies infectieuses (hépatites B et C, herpès…). Ce sont également les laboratoires sur puce pour diagnostiquer une crise cardiaque ou encore des puces pour génotypage (identification de virus, d’ARN de protéines…).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres