Mucilage

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Pharmacognosie



Anglais : mucilage
Espagnol : mucílago
Étymologie : latin mūcĭlāgo mucosité, de mūcus ou muccus morve, mucus nasal
n. m. Composant physiologique de nature polyosidique présent chez certains végétaux, dans différents organes (le plus souvent des graines), assurant un rôle de rétention de l'eau. De nature polysaccharidique hétérogène, les mucilages sont constitués exclusivement d'unités d'oses (mucilages neutres) ou comportent également des acides uroniques (mucilages acides). Forte affinité pour l'eau (Cf gommes) expliquant leurs différents emplois ainsi que ceux des drogues végétales qui les contiennent.

Mucilage neutre

Mucilage constitué le plus souvent de galactomannanes (caroubier, guar...), parfois de glucomannanes (konjac). Certains de ces mucilages sont improprement appelés gommes (par exemple gomme guar).

Utilisation dans différents secteurs industriels (agro-alimentaire, pharmaceutique, cosmétique...) et par voie orale comme adjuvants des traitements amaigrissants et en diététique infantile.


Mucilage acide

Mucilage présent en particulier dans les graines de lin, de Plantaginaceae (ispaghul, psyllium) et dans différentes plantes de l'ordre des Malvales (guimauve, mauve, tilleul).

Utilisation par voie orale dans le traitement symptomatique de la constipation (ispaghul, psyllium) ; pour d'autres (guimauve, mauve, tilleul), emploi traditionnel pour leurs propriétés émollientes, adoucissantes et antiprurigineuses (voies orale et locale).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres