Mucopolysaccharidose

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 03 juin 2017
Anglais : mucopolysaccharidosis
Espagnol : mucopolisacaridosis
Étymologie : latin mūcus ou muccus morve, mucus nasal, grec πολύς polús nombreux et σάκχαρ σάκχαρος sákkhar sákkharos, sucre, bambou ou canne, suffixes –ide glucide et –ose maladie
n. f. Terme générique pour désigner une famille de maladies génétiques récessives, par mutation de gènes codant l'une des enzymes lysosomales catabolisant les glycosaminoglycanes, avec accumulation lysosomale des métabolites non dégradés. Ce sont cliniquement des maladies dégénératives affectant la majorité des organes et fonctions d'un organisme.

Maladies rares dont les traitements, le plus souvent symptomatiques, font parfois appel à une enzymothérapie substitutive (exemple, la mucopolysaccharidose type 6 avec la galsulfase, la mucopolysaccharidose type 7 avec une bêta-glucuronidase humaine recombinante, la vestronidase alfa).


Mucopolysaccharidose type 1h (mps 1h)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 1H
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 1H
Syndrome de Hurler, forme sévère de mucopolysaccharidose de type 1, par mutation du gène IDUA (chr 4p16.3), due à un déficit en α-L-iduronidase avec dépôts de dermatane-sulfate et d'héparane-sulfate dans les cellules cérébrales, cardiaques, hépatospléniques, articulaires et osseuses entraînant surdité, retard intellectuel et staturo-pondéral, baisse de la vision par voile cornéen, insuffisance cardiaque, déficit intellectuel et gargoylisme.


Mucopolysaccharidose type 1s (mps 1s)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 1S
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 1S
Maladie de Scheie, mutation du gène IDUA (chr 4p16.3), provoquant une activité réduite en α-L-iduronidase lysosomale avec une forme clinique débutant, chez l'adulte, par une raideur articulaire, une opacité cornéenne, un syndrome du canal carpien et parfois une atteinte des valves aortiques.


Mucopolysaccharidose type 1H/S (mps 1h/s)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 1H/S
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 1H/S
Maladie de Scheie-Hurler, par mutation du gène IDUA (chr 4p16.3), provoquant une activité partielle en iduronidase lysosomale se traduisant par une atteinte clinique avec handicap physique et intellectuel variable.


Mucopolysaccharidose type 2 (mps 2)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 2
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 2
Maladie de Hunter, transmission récessive liée à l'X par mutations du gène IDS (chr Xq28), se traduisant par un tableau clinique distinguant les formes sévères des formes atténuées. Dans les premières, il y a petite taille, troubles du comportement avec déficience intellectuelle, hernie, dysmorphie faciale, hépatosplénomégalie, limitations articulaires, syndrome du canal carpien, dysostose multiple, surdité, atteinte cardiaque et respiratoire, signes cutanés avec les cornées claires. L'espérance de vie est réduite. Dans les formes atténuées l'intelligence est conservée, la dysmorphie et les dysostoses sont moins marquées et la survie est prolongée.


Mucopolysaccharidose type 3 (mps 3)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 3
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 3
Maladie de Sanfilippo marquée par une thésaurismose lysosomale d'héparane-sulfate, par mutation du gène responsable de la bioformation de l'une ou l'autre des 4 enzymes du catabolisme de l'héparane-sulfate : MPS 3-A (chr 17q25) invalidant l'enzyme héparane sulfamidase, MPS 3-B (chr 17q21) invalidant l'enzyme alpha-N-acétylglucosaminidase, MPS 3-C, dans la région péricentromérique du chromosome 8, invalidant l'enzyme acétylCoA : alpha-glucosaminide-N-acétyltransférase et MPS 3-D en 12q14 invalidant l'enzyme N-acétylglucosamine-6-sulfate sulfatase. Elle se présente cliniquement par une dysmorphie peu marquée, mais une dégradation intellectuelle profonde et rapide.


Mucopolysaccharidose type 4 (mps 4)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 4
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 4
Maladie de Morquio, anomalie génétique par mutation du gène GALNS (chr 16q24) ou GLB1(chr3p21), invalidant respectivement la N-acétylgalactosamine -6-sulfatase (MPS 4-A) et la β-D-galactosidase (MPS 4-B) catabolisant le kératane-sulfate. Transmise sur le mode récessif autosomique, elle se traduit cliniquement par une dysplasie spondylo-épiphyso-métaphysaire avec déformation des os longs du squelette (platyspondylie, cypho-scoliose, pectus carinatum, genu valgum) s'accentuant au cours de la croissance de l'enfant. L'hyperlaxité ligamentaire s'accompagne de fréquentes luxations (hanches, genoux).


Mucopolysaccharidose type 6 (mps 6)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 6
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 6
Maladie de Maroteaux – Lamy, thésaurismose lysosomale due aux mutations du gène ARSB (chr 5q13-5q14) responsables de l'absence ou de la diminution de l'activité de N-acétyl-galactosamine 4-sulfatase qui altère la dégradation du dermatane-sulfate et du chondroïtine-sulfate. Transmise sur le mode récessif autosomique, la maladie se présente avec dysplasie du squelette, petite taille, une dysostose multiple et une arthropathie dégénérative. Elle apparaît sous une forme lentement ou rapidement progressive. La première forme débute tardivement avec une dysostose multiple légère et un décès survenant dans la 4e ou la 5e décennie. La forme rapidement progressive apparaît dès la naissance avec une dysostose multiple sévère, une petite taille et un décès survenant avant la 2e ou la 3e décennie. D'autres manifestations cliniques peuvent s'y associer : valvulopathie, syndrome pulmonaire mixte, hépatosplénomégalie, sinusite, otite moyenne, surdité, apnée du sommeil, opacification cornéenne, syndrome du canal carpien, hernie inguinale ou ombilicale. Un déficit intellectuel est généralement absent, mais un large spectre de manifestations neurologiques est possible : compression médullaire par instabilité rachidienne, hydrocéphalie, atrophie optique et cécité.


Mucopolysaccharidose type 7 (mps 7)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 7
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 7
Maladie de Sly, thésaurismose, par mutations du gène GUSB (chr 7q21-q22), invalidant l'activité β-D-glucuronidase, responsable de l'accumulation lysosomale de dermatane-sulfate (DS), héparane-sulfate (HS) et de chondroïtine-sulfates (CS). La maladie, transmise sur le mode récessif autosomique, se présente sous une symptomatologie extrêmement hétérogène : 1- forme anténatale avec anasarque fœto-placentaire 2- forme néonatale sévère avec dysmorphie, hypotonie sévère, retard statural, déficit intellectuel profond et troubles neurologiques 3- forme de l'adolescent, voire de l'adulte, avec simple cyphose thoracique.


Mucopolysaccharidose type 9 (mps 9)

Anglais : mucopolysaccharidosis type 9
Espagnol : mucopolisacaridosis tipo 9
Maladie de Tanowicz, thésaurismose dans les lysosomes histiocytaires des articulations par mutations du gène HYAL1 (chr 3p21.2-p21.3) responsable du déficit en hyaluronidase. Transmise sur le mode autosomique récessif, cette maladie, après un développement staturo-pondéral normal de la petite enfance, est marquée à l’adolescence par l’apparition de nodules bilatéraux au niveau des articulations (hanches et genoux), un retard de croissance staturale, une dysmorphie cranio-faciale, sans retard intellectuel.

Les types 5 et 8 initialement décrits ont été supprimés de la nomenclature.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres