Mutualisme

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 18 mars 2017


Biologie



Anglais : mutualism
Espagnol : mutualismo
Allemand : Mutualismus
Étymologie : latin mūtŭus prêté, emprunté, réciproque, mutuel, suffixe –isme du grec ισμός –ismós qui a donné –ismus en latin, pour former un nom correspondant à une maladie, à une qualité ou un état, à une doctrine ou une idéologie
n. m. Interaction entre espèces, à bénéfices réciproques, mais sans qu'elles vivent nécessairement en contact direct les unes avec les autres. Il existe un continuum entre parasitisme et mutualisme.

Les mutualismes sont variés et interviennent dans les processus de diversification : les bénéfices peuvent être notés dans la nutrition (lichens : algues vertes – champignons ; insectes champignonnistes), dans la protection (mutualisme plantes – fourmis), dans le transport (mutualisme de pollinisation).

Historique : Le terme mutualisme a été proposé, en 1875, à partir de l’observation des interrelations animales par le zoologiste et embryologiste belge Édouard Van Beneden (1846 – 1910) : «  À côté des parasites,  se trouvent des organismes qui se procurent l’un l’autre des services, il serait peu convenable de les appeler parasites ou commensaux. Nous trouvons plus juste de les appeler mutualistes ».

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres