Myrtille

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 29 juin 2017


Pharmacognosie



Synonyme(s) : airelle myrtille
Anglais : bilberry ou common nilberry ou European blueberry
Espagnol : mirtilo ou arándano
Allemand : Heidelbeere
Étymologie : grec µύρτος múrtos myrte, baie de myrte, latin mỹrtillus petit myrte, diminutif de mỹrtŭs myrte, arbrisseau
n. f. Sous-arbrisseau vivace rampant (Vaccinium myrtillus L., Ericaceae) des régions montagneuses tempérées. Fruit (baie globuleuse bleu-noir à maturité) et feuille riches en composés polyphénoliques (acides-phénols, flavonoïdes, flavanols et, dans la baie, anthocyanosides). Activité vasculoprotrctrice, anti-œdémateuse et inhibitrice de l’agrégation plaquettaire liée aux anthocyanosides qui régénèrent également la rhodopsine.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2016, 1602 (fruit frais de), 2394 (extrait sec purifié et titré de fruit frais) et 1588 corrigé 9.2 (fruit sec de).

Feuille et fruit (frais ou sec) traditionnellement utilisés dans les manifestations subjectives de l'insuffisance veineuse, la symptomatologie hémorroïdaire et en traitement symptomatique des diarrhées légères ; fruit, comme traitement adjuvant de la composante douloureuse des troubles fonctionnels digestifs et en traitement symptomatique des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire. Obtention à partir des fruits d'un extrait enrichi en anthocyanosides proposé dans les manifestations de l'insuffisance veinolymphatique et de la fragilité capillaire et, en association avec la vitamine E, dans le traitement d'appoint de la myopie et des troubles de la vision mésopique et scotopique (héméralopie).
Les fruits de myrtille sauvage peuvent être contaminés par les déjections de renards infestés par un cestode,
Echinococcus multilocularis Leuckart ; la consommation de ces fruits peut provoquer une grave parasitose, l’échinococcose alvéolaire.
Le nom de myrtille désigne à la fois la plante (appelée aussi myrtillier) et son fruit. Les myrtilles utilisées dans l’alimentation proviennent d’une autre espèce, cultivée, d’origine américaine,
V. corymbosum L.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres