Nanofiltration

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Synonyme(s) : filtration virale
Anglais : nanofiltration
Espagnol : nanofiltración
Étymologie : grec νᾶνος nânos nain, francique filtir feutre
n. m. Filtration visant la rétention d'objets de la taille du nanomètre.



Biologie - Pharmacie galénique



Rétention d'agents pathogènes (tels que les virus) éventuellement présents dans une solution protéique au cours de la préparation de médicaments d'origine biologique. Utilise des membranes avec faible pouvoir de rétention des protéines, de porosité calibrée en nanomètres (entre 15 et 50 nanomètres) ou en kDa (70 – 170 kDa).

Les plus petits virus (virus non enveloppés) sont retenus par des membranes de porosité 15 – 20 nanomètres/70 kDa ; les virus enveloppés sont retenus par des filtres de 35 – 50 nanomètres/170 kDa.


Environnement - Physique



Procédé de rétention de certains éléments contenus dans un liquide par passage sous pression (3 à 15 – 20 bars) au travers de membranes dont le domaine de rétention est intermédiaire entre ceux de l'ultrafiltration et de l'osmose inverse (diamètre des pores, de 1 à 10 nm). Le transfert des espèces chimiques dépend de leurs caractéristiques telles que charge électrique, taille, structure et concentration.

Utilisé dans les procédés d’adoucissement de l’eau et de dépollution (élimination de micropolluants organiques, des métaux lourds et des nitrates). Dans le domaine du traitement des eaux, ce procédé permet la rétention des ions minéraux essentiellement divalents et d'environ 80 % des matières organiques dissoutes.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres