Pénicilline

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 24 juin 2017


Chimie thérapeutique - Pharmacognosie



Anglais : penicillin
Espagnol : penicilina
Étymologie : latin Penicillium nom du genre auquel appartient le microorganisme producteur de cette substance, suffixe -ine
n. f. Nom générique désignant des antibiotiques antibactériens appartenant à la classe des bêta-lactamines. Structure générale : amides entre le carboxyle d’une chaîne de nature variable et la fonction amine de l’acide 6-aminopénicillanique (bicycle à squelette péname constitué d’un bêta-lactame [= azétidinone] fusionné avec une thiazolidine porteuse d’un groupe gem-diméthyle et d’une fonction acide carboxylique). Obtention par fermentation de champignons du genre Penicillium (pénicillines naturelles) et par hémisynthèse (pénicillines hémisynthétiques). Action bactériostatique ou bactéricide selon l’espèce bactérienne, après fixation sur des protéines cibles (PLP, protéines de liaison aux pénicillines), entraînant la perturbation de la synthèse du peptidoglycane constitutif de la paroi bactérienne. Toxicité assez faible à l’exception d’un risque de réaction allergique nécessitant l’arrêt du traitement.

Utilisation uniquement par voie générale (orale et parentérale).

pénicillines naturelles
Pénicilline.

Anglais : natural penicillins
Espagnol : penicilinas naturales
Produites par fermentation de souches sélectionnées et améliorées de Penicillium notatum ou d’autres microorganismes apparentés (P. chrysogenum…), elles possèdent une activité préférentielle sur des bactéries à Gram positif. Deux représentants utilisés en thérapeutique : (i) la benzylpénicilline (DCI), synonyme pénicilline G, anglais benzylpenicillin, espagnol bencilpenicilina ; dégradée en milieu acide, n’est utilisée que par voie parentérale ; durée de vie brève nécessitant des injections répétées (benzylpénicilline sodique par voies IM et IV) ou le recours à des formes à action prolongée (benzathine benzylpénicilline par voie IM ; benzylpénicilline procaïne [n’est plus commercialisée en France]) ; (ii) la phénoxyméthylpénicilline (DCI), synonyme pénicilline V, anglais phenoxymethylpenicillin, espagnol fenoximetilpenicilina, stable en milieu acide, est utilisée par voie orale sous forme acide ou salifiée (phénoxyméthylpénicilline benzathine).

La benzylpénicilline est inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2008, 0373 (benzathine), 0115 corrigé 9.2 (procaïne) et 07/2017, 0113 (potassique), 0114 (sodique). La phénoxyméthylpénicilline est inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 04/2017, 0148 et 0149 (potassique). Ces deux pénicillines naturelles sont aussi inscrites sur la liste des Médicaments essentiels de l'OMS.

Historique : Après la découverte d'une activité antibiotique d'une souche de Penicillium notatum par Fleming en 1928, la benzylpénicilline, « pénicilline historique », a été isolée en 1939-1941 par Florey et Chain. Ces travaux ont permis dès 1943, à partir d'une souche de P. chrysogenum, une production industrielle de cette pénicilline puis son utilisation en thérapeutique.


pénicillines hémisynthétiques
Pénicilline.

Anglais : hemisynthetic penicillins
Espagnol : penicilinas semisinteticas
Obtenues par hémisynthèse et différant des pénicillines naturelles par la nature de l’acide amidifiant l’acide 6-aminopénicillanique. L’introduction dans la structure de cet acide d’une fonction amine (effet inductif attracteur, éventuellement modulé par insertion dans un motif urée), d’une fonction acide supplémentaire ou de groupes stériquement encombrants (protection de la fonction amide) permet, selon les cas, d’élargir le spectre d’activité antibactérienne (vers les bactéries à Gram négatif) ou de le modifier (bacille pyocyanique), d’améliorer la résistance aux pénicillinases, de conférer la stabilité en milieu acide (usage par voie orale) ou d’optimiser la pharmacocinétique.

On utilise en thérapeutique (i) des pénicillines résistantes aux pénicillinases (exemple oxacilline, cloxacilline, méticilline), (ii) des pénicillines à spectre élargi et plus ou moins résistantes aux pénicillinases (pénicillines du groupe A ou aminopénicillines telles l’ampicilline, l’amoxicilline), (iii) des pénicillines antipyocyaniques (groupe des carboxypénicillines telle la ticarcilline, groupe des uréidopénicillines telles la mezlocilline et la pipéracilline).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres