Parabène

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 18 décembre 2016
Parabène.

Anglais : paraben
Espagnol : parabeno
Allemand : Parabene
Étymologie : grec παρά pará– préfixe para– signifiant le long de, à côté de (pour marquer dans certains cas l’erreur, la déviation) et français benzène, du mot benzoin (moyen français, de 1340 à 1611, benjoin) substance résineuse extraite de Styrax benzoin, arbre de Sumatra, utilisée dans la préparation de l’acide benzoïque
n. m. Un parabène, parahydroxybenzoate d’alkyle, est un ester résultant de la condensation de l’acide parahydroxybenzoïque (ou 4-hydroxybenzoïque) et d’un alcool. Les parabènes diffèrent donc entre eux par la nature du groupe alkyle symbolisé par R (groupe méthyle, éthyle, propyle, butyle...). Doués de propriétés bactéricides et fongicides, ils sont utilisés comme agents conservateurs dans les produits alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques.

Les parabènes les plus utilisés sont : 1- le propylparabène (E216 et son sel E217) et le butylparabène, dits « à chaîne longue » ; 2- le méthylparabène (E218 et E219) et l’éthylparabène (E214 et E215) dits « à chaîne courte ».
Ils sont classés comme « excipients à effet notoire », pour leur risque allergisant, et comme faibles perturbateurs endocriniens. Ainsi, le propylparabène, le parabène le plus utilisé dans les médicaments (E306), est suspecté de présenter un risque pour la fertilité. Toutefois, les études épidémiologiques disponibles à ce jour sont encore trop peu nombreuses pour permettre de conclure sur l’impact des parabènes en termes de santé humaine, et leurs effets cancérogènes sont controversés.
Le Règlement européen no 358/2014 de la Commission, en date du 9 avril 2014, a modifié la réglementation sur les cosmétiques en interdisant cinq parabènes : l’isopropylparabène, l’isobutylparabène, le phénylparabène, le benzylparabène et le pentylparabène.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres