Phototoxicité

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 01 novembre 2015
Anglais : phototoxicity
Espagnol : fototoxicidad
Étymologie : grec φῶς φωτός phỗs phôtós lumière et τοξικόν toxicón poison, poison à l'usage des flèches
n. m. Réaction locale, anormale et toxique, liée à l'exposition à une substance en présence de lumière, et qui se limite aux régions exposées ; elle apparaît, dès la première exposition, allant, selon la dose, de l'érythème léger (coup de soleil) à la brûlure du second degré et même, si l'exposition est répétée, à l'apparition d'élastose (transformation élastique du tissu collagène, du derme) et, dans certains cas, à l'initiation de tumeurs cutanées. Il s'agit d'une réaction non immunologique survenant, en principe, chez tous les individus, lors de la présence dans la peau et en quantité suffisante, d'une substance douée d'un potentiel phototoxique qui absorbe généralement dans l'UV A (315–400 nm). Après activation par le rayonnement lumineux, cette substance réagit directement ou indirectement (formation de formes réactives de l’oxygène, restitution de l’énergie absorbée…) avec les tissus environnants.

En cosmétologie, du fait de leurs propriétés phototoxiques, les furocoumarines, dont le 8-méthoxypsoralène et le 5-méthoxypsoralène (ou 5-MOP ou bergaptène), figurent sur la liste des substances interdites dans les produits cosmétiques constituant l’annexe II du Règlement cosmétique européen, sauf teneurs normales dans les essences naturelles utilisées. Dans les crèmes solaires et les produits bronzants, les furocoumarines doivent être en quantités inférieures à 1 mg/kg.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres