Phytostérol

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016


Pharmacognosie



Exemple de phytostérol : β-sitostérol.

Anglais : phytosterol
Espagnol : fitoesterol
Étymologie : grec φυτόν phutón tout ce qui est végétal, plante et français stérol
n. m. Terme désignant des stérols présents dans les plantes, à l'état libre ou sous forme de glucosides ; les principaux sont le β-sitostérol (habituellement nommé sitostérol), le campestérol et le stigmastérol, accompagnés de leurs dérivés hydrogénés sur la double liaison en 5‑6, les phytostanols (sitostanol, campestanol, stigmastanol). Présents en quantité notable dans l'insaponifiable d'huiles végétales (argousier, soja, maïs, tournesol, coton, noix…) ; également obtention à partir du tall oil (sous-produit de la fabrication de la pâte à papier à partir du bois de Conifères, genres Pinus et Picea). Des extraits de plantes (ortie, palmier de Floride, prunier d'Afrique…) renfermant des phytostérols (sitostérol) sont réputés actifs contre les troubles mictionnels modérés liés à l'hypertrophie bénigne de la prostate. Phytostérols et stanols, en diminuant l’absorption intestinale du cholestérol, abaissent la LDL-cholestérolémie (il existe une variabilité individuelle de réponse puisque 30 % environ de personnes ne répondent pas aux phytostérols).

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 1911) ; il y est défini comme un mélange naturel obtenu à partir de plantes des espèces Hypoxis, Pinus et Picea et il contient notamment au minimum 70% de β-sitostérol.

Emploi des phytostérols et des phytostanols dans des compléments alimentaires et, après estérification par des acides gras, par incorporation dans des denrées alimentaires (margarines…), en prévention d’accidents cardiovasculaires ; des doutes existent, d'une part en ce qui concerne leur efficacité sur la morbidité et la mortalité cardiovasculaire et, d'autre part sur les risques potentiels liés à une éventuelle hyperphytostérolémie (risque accru de coronaropathie ?).
Sitostérol et stigmastérol sont également utilisables comme matières premières pour l’obtention par hémisynthèse de stéroïdes d’intérêt thérapeutique.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres