Pleuromutiline

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 14 janvier 2016


Pharmacognosie



Groupe 4-Pleuromutiline.png

Anglais : pleuromutilin
Espagnol : pleuromutilina
Étymologie : latin Pleurotus mutilus nom du champignon dans lequel cette substance a été découverte, suffixe -ine
n. f. Antibiotique antibactérien d’origine fongique, produit par fermentation du champignon basidiomycète Clitopilus scyphoides (Fr.) Singer, Entolomataceae (= Pleurotus mutilus [Fr.] Gillet) et d’autres espèces du genre Clitopilus ; ester glycolique d’une substance diterpénique tricyclique, la mutiline, récemment reproduit par synthèse. Propriétés antibactériennes dues à l’inhibition de la synthèse protéique des bactéries, par liaison à la peptidyltransférase de la sous-unité 50S du ribosome ; activité bactériostatique ou bactéricide vis-à-vis de bactéries à Gram positif et de mycoplasmes.

Non utilisée elle-même en thérapeutique, la pleuromutiline est une matière première à partir de laquelle sont préparés plusieurs dérivés hémisynthétiques à usage humain (rétapamuline) ou vétérinaire (tiamuline, valnémuline).
La rétapamuline, seul dérivé approuvé aux États-Unis et en Europe pour la médecine humaine, est utilisée dans plusieurs pays (mais pas encore en France au début de 2015) en traitement local d’infections cutanées (impétigo, plaies infectées…) causées par
Staphylococcus aureus (souches sensibles à la méthicilline) ou par Streptococcus pyogenes.
La tiamuline et la valnémuline ne sont utilisées qu’en thérapeutique vétérinaire, en particulier chez les porcs et les volailles, pour la prévention et le traitement de diverses infections (dysenterie, affections respiratoires…).


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres