Poivrier

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017


Pharmacognosie



Poivrier.

Synonyme(s) : poivrier noir ou poivrier commun
Anglais : pepper tree ou black pepper
Espagnol : pimentero común ou pimienta
Étymologie : grec πέπερι péperi ou πέπερις péperis poivre, suffixe -ier
n. m. Liane volubile à tige ligneuse (Piper nigrum L., Piperaceae) originaire de la côte de Malabar, largement cultivée en Asie du Sud-Est (Vietnam, Inde…) et au Brésil, en raison de son importance économique ; baie (poivre), épice appréciée depuis l'antiquité et la plus importante, présentée sous trois formes commerciales selon le traitement subi après la récolte : poivre noir, poivre blanc, poivre vert. Présence d’une huile essentielle (renfermant principalement des carbures terpéniques), antibactérienne, responsable de l’odeur ; saveur piquante et brûlante due à des amides, dont la pipérine (amide de la pipéridine et de l’acide pipérique) à propriétés anti-inflammatoires, anticonvulsivantes, antioxydantes, insecticides ; la saveur du poivre est due à la capacité de la pipérine d’activer, comme le fait la capsaïcine des piments, des récepteurs aux vanilloïdes (TRPV1, Transient Receptor Potential Vanilloid) ; la pipérine est également un modulateur des récepteurs GABA de type A (GABAA). La biodisponibilité d’un certain nombre de substances est augmentée lorsqu’elles sont associées à la pipérine ; c’est le cas en particulier avec la curcumine.

Le poivre est inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2013, 2477).

Emploi du poivre en médecine traditionnelle ayurvédique. Réputation populaire d'aphrodisiaque. Très large utilisation comme épice.
De nombreux dérivés de la pipérine ont été synthétisés dans le but de dissocier les activités sur les récepteurs TRPV1 et GABAA, seule cette dernière étant conservée, permettant l’émergence de propriétés sédatives, anxiolytiques, relaxantes musculaires, antiépileptiques, potentiellement utilisables en thérapeutique.
Diverses plantes sont abusivement nommées « poivre », la plupart n’étant pas des
Piperaceae ; par exemple, le « poivre rouge » (synonymes : « poivrier du Pérou », « faux poivre ») est un Schinus (Anacardiaceae) ; le « poivre du Sichuan » est un Zanthoxylum (Rutaceae) ; le « poivre de Cayenne » est un Capsicum (Solanaceae). La confusion est à son comble avec le « poivre de Guinée », nom désignant à la fois une Piperaceae, P. guineense Schumach. & Thonn, une Annonaceae, le « kili », Xylopia aethiopica (Dunal) A. Richard et une Zingiberaceae, la « maniguette », Aframomum melegueta K. Schum.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres