Polarographie

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : polarography
Espagnol : polarografía
Étymologie : grec πόλος pólos pivot central et γραφίς graphís stylet pour écrire, du verbe γράφω gráphô graver, écrire
n. f. Méthode électrochimique d'analyse qualitative et quantitative des solutions, fondée sur l'étude des courbes intensité (circulant dans la cellule électrochimique de mesure) / potentiel de l'électrode de travail. Une grande particularité de la méthode est que l'électrode de travail est renouvelable, car il s'agit, pratiquement toujours, de gouttes de mercure tombantes. Lorsque la substance réductible sur mercure parvient sur la goutte uniquement par diffusion, la courbe intensité / potentiel présente des vagues, chacune due à un soluté. D'après la relation d'Ilkovic, la hauteur maximale d'une vague, appelée intensité limite, est proportionnelle à la concentration du soluté au cœur de la solution, d'où la possibilité d'analyse quantitative. De plus, la valeur de potentiel entraînant une valeur de l'intensité moitié de celle limite, appelée potentiel de demi-vague, est caractéristique du soluté d'où la possibilité d'analyse qualitative.

Méthode possédant une limite de détection faible, permettant de déterminer, sans difficulté, des concentrations de 10-5 mol L-1 de solutés, essentiellement applicable aux composés réductibles sur mercure. A fait l'objet de très nombreuses publications pour son application au dosage de médicaments.


Polarographie à impulsions

Anglais : pulse polarography
Espagnol : polarografía de impulso
Nom de deux variantes de la polarographie classique, possédant une limite de détection encore plus faible, de l'ordre de 10-7 à 10-8 mol L‑1 obtenue par élimination quasi-totale de courants parasites, notamment des courants capacitifs.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres