Primevère

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 17 décembre 2015


Pharmacognosie



Synonyme(s) : primevère officinale ou primevère de printemps ; coucou (nom vernaculaire)
Anglais : primrose
Espagnol : primavera
Étymologie : latin prīmō au commencement et verno, ablatif de vernum, printemps, littéralement au début du printemps, par allusion à sa floraison précoce
n. f. Petite herbacée indigène commune vivace par un rhizome (Primula veris L., synonyme P. officinalis (L.) Hill., Primulaceae). Présence dans la fleur et dans les organes souterrains de flavonoïdes et de saponosides triterpéniques, ces derniers surtout abondants dans la racine et le rhizome ; propriétés diurétiques et expectorantes.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 04/2013, 1364 (racine de).

Emploi traditionnel de la fleur et des organes souterrains comme expectorant en cas de toux associée à un rhume. Une espèce voisine, la primevère élevée ou primevère des bois, P. elatior (L.) Hill., également admise par la Pharmacopée européenne, a une composition semblable et la même indication. Les feuilles et les fleurs de ces deux espèces peuvent être consommées, crues ou cuites.
Des cultivars horticoles de
Primula sont largement cultivés à titre ornemental ; ces primevères peuvent provoquer, notamment chez les horticulteurs et les fleuristes, des dermatites allergiques dues à une alkylbenzoquinone (primine) ; celle-ci semble toutefois être absente des parties souterraines de la primevère officinale.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres