Rétrostéroïde

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 20 novembre 2015
Anglais : retro-steroid
Espagnol : retro-esteroides
Étymologie : latin retrō par derrière, derrière, en reculant, en remontant dans le passé, en arrière, grec στερεός stereós solide, ferme, dur, résistant, cruel, rude, difficile ; en géométrie, solide, cubique, et είδῆς eidễs suffixe –oïde marquant la parenté, la ressemblance
n. m. Stéréo-isomère d’un stéroïde se différenciant, de ce dernier, par la présence d’un méthyle angulaire en 10α et d’un hydrogène en 9β. La liaison des cycles B/C est donc cis. Ils se forment surtout par irradiation de l’ergostérol et des stéroïdes voisins, à deux liaisons éthyléniques conjuguées dans le noyau B. Cette inversion de configuration ne supprime pas toujours les activités biologiques, par exemple la dydrogestérone, progestatif qui a l’avantage de ne pas être attaqué par les enzymes, ni métabolisé dans le foie.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres