Rage

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 17 mars 2015
Anglais : rage
Espagnol : rabia
Étymologie : latin rǎbĭēs rage, transport furieux, fureur
n. f. Méningo-encéphalite mortelle en l'absence de traitement, due au virus rabique, genre Lyssavirus, famille des Rhabdoviridae renfermant des virus à ARN monocaténaire de polarité négative. Zoonose capable d'infecter diverses espèces animales, exemples: chien, chauve-souris, renard, chat, blaireau, vache, cheval. Endémique dans certaines régions d'Europe, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, transmise accidentellement à l'homme. Entre le moment où le virus pénètre dans l'organisme (le plus fréquemment par morsure, mais parfois aussi par léchage d'une blessure ou par griffure) et celui où la maladie se déclare, il s'écoule généralement entre deux et huit semaines. Présent dans la salive d'un animal malade, le virus gagne le cerveau, par voie nerveuse, provoquant une encéphalite avec des symptômes évocateurs, mais non constants (hyperesthésie généralisée, hydrophobie, aérophobie, agressivité, également anxiété, confusion, insomnies et parfois des hallucinations). L'évolution aboutit à un coma puis à la mort, dans tous les cas, en 10 à 15 jours (55 000 morts chaque année dans le monde). Le seul traitement est la vaccination curative, appliquée pour la première fois par Louis Pasteur en 1885, souvent complétée par la sérothérapie à pratiquer de façon précoce et répétée dans les cas suspects de contamination rabique. L'immunité protectrice a le temps de s'installer avant le déclenchement de la maladie chez le sujet mordu.

Prophylaxie vaccinale recommandée pour les personnes exposées professionnellement. Maladie à déclaration obligatoire, en France, où l'on pratique la vaccination systématique des bêtes sauvages, par lâcher aérien d'aliments carnés contenant des doses de vaccin.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres