Raltitrexed

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Raltitrexed.

Anglais : raltitrexed
Espagnol : raltitrexed
n. m. Analogue structural du méthylène tétrahydrofolate avec lequel il entre en compétition au niveau de la thymidylate synthase et l’inhibe. Contrairement à l’activité indirecte du fluorouracile et du méthotrexate, le raltitrexed agit par inhibition directe et spécifique de la thymidylate synthase, essentielle pour la synthèse de novo du désoxythymidine monophosphate (dTMP). Le raltitrexed pénètre dans les cellules par le biais d’un transporteur de l’acide folique. Dans la cellule, il subit une polyglutamylation intense par l’enzyme folyl-polyglutamate-synthase. Ainsi conjugué à l’acide glutamique, il persiste longtemps dans la cellule, ce qui explique la possibilité de l’administrer d’une manière discontinue. Les polyglutamates sont des inhibiteurs de la thymidylate synthase encore plus puissants que le raltitrexed lui-même.

Le raltitrexed est utilisé dans le traitement du cancer colorectal métastatique en perfusion intraveineuse, une fois toutes les trois semaines chez des malades n’ayant pas reçu de 5-fluorouracile. Sa posologie doit être réduite en cas d’insuffisance rénale. La détermination de la créatinine et de la clairance de la créatinine est indispensable, avant la première cure, ou lors de tout traitement ultérieur. Certaines toxicités engendrées par le raltitrexed sont graves : hémorragie gastro-intestinale associée ou non à une mucite et/ou une thrombopénie, insuffisance rénale favorisée par une diarrhée sévère ou toute autre cause de déshydratation et d’hypovolémie, atteinte hépatique d’évolution parfois fatale. Leucopénie, neutropénie, anémie et thrombopénie, isolées ou en association, ont été décrites, mais sont généralement légères à modérées.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres