Rein

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 13 janvier 2016
Anglais : kidney
Espagnol : riñón
Étymologie : latin renes reins, lombes, dos
n. m. Organe pair sécrétant l'urine, situé de chaque côté de la colonne vertébrale, en arrière du péritoine.



[[De la discipline::Anatomie| ]]Anatomie



Le rein, d'une douzaine de centimètres de longueur et d'un poids d'environ cent cinquante grammes, a une forme allongée rappelant celle d'un haricot avec un bord médial échancré, à la partie moyenne, par le hile qui laisse passer l'artère rénale issue directement de l'aorte, la veine rénale qui se jette dans la veine cave inférieure et les voies excrétrices. Entouré d'une capsule fibreuse résistante, le parenchyme rénal présente un cortex, à la périphérie, qui enveloppe une partie centrale, la médulla. L'unité fonctionnelle du rein est le néphron. Le cortex rénal se compose de radiations médullaires (pyramides de Ferrein) et du labyrinthe cortical formé de tubules entourant des glomérules. La médullaire rénale se compose de huit à dix pyramides rénales formées par des tubes urinifères droits, les pyramides de Malpighi (séparées par des prolongements du cortex rénal, les colonnes rénales de Bertin) dont le sommet constitue une papille rénale au niveau de laquelle se situe l'aire criblée qui débouche dans un petit calice. Les calices se jettent dans le bassinet connecté à l'uretère.

Cf appareil juxtaglomérulaire, glomérule rénale, néphron.

[[Catégorie:Anatomie]]
Physiologie



Le rein a pour fonctions principales :
  1. La filtration glomérulaire ; les phénomènes de réabsorption ainsi que de sécrétion tubulaires et de concentration-dilution des urines assurant, à la fois, la régulation de l'équilibre hydro-électrolytique et acido-basique et le maintien constant du milieu intérieur de l'organisme (homéostasie) ; l'élimination des déchets métaboliques et des toxiques ;
  2. La libération d'hormones avec la sécrétion d'érythropoïétine ; la formation de rénine, enzyme qui scinde l'angiotensinogène avec libération d'angiotensine I, elle-même hydrolysée en angiotensine II (ATII) qui stimule la sécrétion d'aldostérone ; la synthèse de la forme active de la vitamine D, 1,25 dihydroxyvitamine D ou calcitriol ; la synthèse de kallikréine qui donnera la bradykinine (kinine vasodilatatrice) par hydrolyse de kininogènes.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres