Relargage

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 27 janvier 2017
Anglais : release
Espagnol : salificación
Étymologie : occitan relargar qui signifie, en ancien français, « rélargir » ou  étendre 
n. m. Opération de l'analyse immédiate consistant en la résolution d'une phase liquide en ses constituants par précipitation ou par démixtion, induite par addition à celle-ci d'un sel diminuant la solubilité dans le solvant du soluté initialement dissous. Le plus souvent mais pas nécessairement , le constituant relargué est un composé organique. Par exemple, l'addition de sulfate d'ammonium à une phase unique qui est un mélange d'acétone et d'eau provoque le relargage de l'acétone qui se sépare de l'eau en une phase distincte. Le phénomène de relargage est lié à des variations de la force ionique dues à l'addition du relarguant à la phase initiale. En règle générale, une substance est d'autant plus relargable hors de l'eau que son caractère organique est plus accentué, autrement dit que les groupements hydrophobes dominent dans sa structure. Les composés relarguants sont essentiellement des électrolytes minéraux. On utilise couramment le sulfate d'ammonium et le chlorure de sodium. Ils ont été classés par ordre décroissant de pouvoir relarguant.

Le relargage présente moins de risques d'altération que les méthodes qui utilisent le chauffage pour éliminer le solvant. Le terme de relargage est parfois utilisé de manière impropre pour indiquer la migration, à partir d'un récipient en matière plastique, de certains constituants (par exemple plastifiants, conservateurs) vers le médicament ou l'aliment liquide qu'il contient (interactions contenant-contenu). Cf effet de sel, salting-out.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres