Romiplostim

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
n. m. (DCI). Polypeptide recombinant, agoniste du récepteur de la thrombopoïétine (TPO), antithrombocytopénique, antihémorragique. Il s'agit d'une protéine de fusion avec un Fc-peptide (peptibody), capable d'activer la cascade de transcription intracellulaire via le récepteur de la thrombopoïétine, facteur de croissance qui contrôle et stimule la mégacaryocytopoïèse et donc la production des plaquettes. Le peptibody comprend le domaine Fc de l'immunoglobuline humaine IgG1. Chaque sous-unité est liée, de façon covalente au niveau C‑terminal, à une chaîne peptidique contenant deux domaines de liaison au récepteur de la TPO.

Le romiplostim est indiqué, par voie parentérale , dans le traitement des thrombocytopénies chez les patients présentant un purpura thrombopénique idiopathique (PTI) réfractaire aux autres traitements (corticoïdes, immunoglobulines, splénectomie). Dans le PTI, pathologie auto-immune, des anticorps anti-plaquettes accélèrent la destruction des plaquettes et peuvent également altérer les mégacaryocytes. Traitement sous surveillance renforcée en raison de nombreux effets indésirables. Contre-indication absolue en cas de syndrome myélodysplasique (risque de leucémie).

n. m. (DCI), Polypeptide recombinant, agoniste du récepteur de la thrombopoïétine, hormone qui augmente la production des plaquettes sanguines.

Utilisation par voie parentérale, comme traitement du purpura thrombocytopénique auto-immun chronique idiopathique, chez les adultes qui ne répondent pas à d'autres traitements. Sous surveillance renforcée en raison de nombreux effets indésirables. Contre-indication absolue en cas de syndrome myélodysplasique (risque de leucémie).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres