Séné

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 18 décembre 2015


Pharmacognosie



Anglais : senna ou Alexandrian senna
Espagnol : sen
Étymologie : arabe sanā ou sena séné
n. m. Sous-arbrisseau (Senna alexandrina Mill., Fabaceae ex-Césalpiniacées) à feuilles composées paripennées, spontané et cultivé dans certaines régions désertiques africaines (Somalie, Soudan) et asiatiques (Inde, Pakistan). Les folioles et le fruit (gousse aplatie, improprement appelé follicule) renferment des anthracénoïdes (hydroxyanthracénosides) dont les principaux sont les sennosides A, B, C et D, glucosides de génines dianthroniques, les sennidines, dans lesquelles deux anthrones, identiques (rhéine anthrone et rhéine anthrone dans les sennidines A et B) ou différentes (rhéine anthrone et émodol anthrone dans les sennidines C et D) sont unies par une liaison carbone-carbone entre les carbones C-10. Propriétés laxatives « stimulantes », purgatives à dose élevée.

Inscrit sur la liste des Médicaments essentiels de l'OMS et à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2015, 0206 (feuille de) et 0207 (fruit de), 07/2015, 1261 (extrait sec titré de feuille de).

Le traitement symptomatique de la constipation par ces drogues, sous forme d’infusé, de poudre ou d’extrait titré, doit être de courte durée, en cas de constipation occasionnelle, et suivre des règles de prescription et de dispensation rigoureuses. Cf anthracénoïde.
Jusqu’à un passé récent, il était admis que les sénés officinaux (Pharmacopée européenne) provenaient de deux espèces distinctes rattachées au genre
Cassia : C. angustifolia Vahl, d’origine asiatique, connu sous le nom de séné de l’Inde ou de Tinnevelly, et C. senna L., d’origine est-africaine, connu sous le nom de séné d’Alexandrie ou de Khartoum ; désormais, on considère que ces deux espèces n’en font qu’une, placée dans le genre Senna, S. alexandrina Mill.
Le vocable impropre « séné de Provence » désigne parfois la globulaire (= globulaire buissonnante ou globulaire turbith),
Globularia alypum L., Plantaginaceae (précédemment Globulariaceae), sous-arbrisseau xérophile présent dans le sud de la France. D’origine botanique et composition différentes de celles des sénés officinaux, cette globulaire en constitue un succédané et ses feuilles, qui ne contiennent pas d’anthracénoïdes, ont été utilisées dans des tisanes à visée diurétique et laxative.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres