Sérendipité

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 juin 2017
Anglais : serendipity
Espagnol : serendipia
Allemand : Serendipität
Étymologie : de Serendip, nom antique de Ceylan, aujourd’hui le Skri Lanka
n. f. Art de découvrir une chose inattendue, que l’on ne cherchait pas, et ensuite de l'exploiter en usant de sagacité. Ce terme s'applique dans les sciences, la technique, l’art, la politique, le droit.
On parle parfois de sérendipité positive, sérendipité négative et pseudo-sérendipité. S’agissant de la sérendipité positive, l’observation surprenante est faite, correctement expliquée, puis elle est testée et confirmée par des expériences scientifiques (exemple : le bacille du charbon). Dans le cas de la sérendipité négative, l’observation surprenante a lieu, mais n’est pas correctement expliquée ; peu d'exemples dans le domaine du médicament, mais un exemple célèbre est la découverte de l’Amérique du Nord par Christophe Colomb, pensant découvrir les Indes orientales.
Dans le domaine du médicament, des exemples de sérendipité positive concernent, par exemple, l’acide valproïque, un solvant qui deviendra un anti-épileptique, le cisplatine, sel formé par réaction des électrodes de platine avec le milieu de culture d'Escherichia coli lors d'une expérience originale voulant montrer l'action d'un courant électrique sur la croissance bactérienne ; c'est ainsi que les propriétés cytotoxiques de ce sel, le cis-diamminedichloroplatine(II), décrit, en 1844, par Michele Peyrone (1813 – 1883), ont été découvertes fortuitement en 1965.
La découverte de la pénicilline est un cas de pseudo-sérendipité, car Alexander Fleming (1881 – 1955) n’en a pas vu immédiatement l’application ; le mérite en reviendra plus tard à Howard Walter Florey (1898 – 1968) et à Ernst Boris Chain (1906 – 1979).
Beaucoup de cas de sérendipité, en particulier lors de la découverte de nouvelles indications pour un médicament, proviennent d’observations cliniques, par exemple le sildénafil pour le traitement des dysfonctionnements érectiles, le propranolol pour le traitement des hémangiomes sévères, le minoxidil contre la chute des cheveux , la clonidine pour le traitement de l’hypertension.

Historique : Le terme anglais « serendipity » a été créé par Horace Walpole (1717 – 1797) qui écrivait, en 1754, dans une lettre adressée à son ami, Horace Mann, ambassadeur à Florence, à propos d’une découverte importante sur des armoiries vénitiennes : « J’ai lu, jadis, un conte stupide intitulé " Les trois princes de Serendip ". Quand leurs Altesses voyageaient, elles faisaient toujours des découvertes, par accident et sagacité, des choses qu’elles ne cherchaient pas ».

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres