Salicaire

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 13 janvier 2016


Pharmacognosie



Synonyme(s) : salicaire commune ou salicaire officinale ; herbe aux coliques (nom vernaculaire)
Anglais : purple loosestrife ou purple lythrum
Espagnol : arroyuella ou salicària
Étymologie : latin sălix salicis saule, baguette de saule ou d’osier, suffixe latin arius –aire relatif à
n. f. Grande herbacée indigène (Lythrum salicaria L., Lythraceae) commune dans les lieux humides. Présence dans les sommités fleuries de composés polyphénoliques (acides-phénols, C-hétérosides de flavones [orientine, vitexine…] et surtout tanins hydrolysables [ellagitanins : vescalagine…] ; anthocyanosides dans la fleur). Propriétés astringentes, modestement antidiarrhéiques et antiseptiques, en particulier intestinales.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2013, 1537).

Sommité fleurie traditionnellement utilisée, par voie orale, en traitement symptomatique des diarrhées légères; dans les manifestations subjectives de l'insuffisance veineuse et dans la symptomatologie hémorroïdaire (voie orale et usage local) ; pour le traitement des petites plaies après lavage abondant et comme antalgique dans les affections de la cavité buccale et/ou du pharynx (en usage local).
L’étymologie du nom « salicaire » s’explique par la ressemblance de ses feuilles, lancéolées, avec celles du saule.
En cosmétologie, un extrait obtenu à partir des fleurs est utilisé pour ses propriétés adoucissantes.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres